Monde

Le sourire robotique d'Obama

Temps de lecture : 2 min

Mercredi 23 septembre, le président américain Barack Obama et sa femme donnaient une réception au Metropolitan Museum of Art de New York, où ils ont pris la pose pour 130 photographies successives avec les dirigeants du monde entiers présents à l'occasion de la réunion des Nations Unies.

Le bloggeur Eric Spiegelman a eu l'idée de monter une vidéo avec toutes ces photos mises à la suite en se rendant compte que le président avait exactement la même pose et le même sourire sur chacune d'entre elles.

«Mesdames et messieurs, votre président est un robot», ironise Spiegelman dans sa description de la vidéo, qu'il a postée sur le site de partage Viméo. «Ou une sculpture de cire. Ou un personnage dessiné sur un carton. Tout ce que je sais est qu'aucun être humain n'a de sourire de photo aussi régulier.»

Et pour les sceptiques, toutes les photos sont disponibles sur la page Flickr officielle de l'évènement.

[Voir la vidéo sur vimeo]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Capture d'écran du site Vimeo

Newsletters

Aux États-Unis et au Canada, les caméras-piétons sur les policiers ont des effets plutôt positifs

Aux États-Unis et au Canada, les caméras-piétons sur les policiers ont des effets plutôt positifs

Les policiers français seront bientôt équipés à grande échelle pour filmer leurs interventions. Une pratique déjà mise en œuvre outre-Atlantique depuis plusieurs années.

Le retrait militaire au Sahel, un débat qui échappe aux parlementaires

Le retrait militaire au Sahel, un débat qui échappe aux parlementaires

Alors que la situation sur le terrain reste particulièrement critique, le sujet peine à émerger en France.

Malgré le Brexit, les eurosceptiques ont perdu la bataille en Europe

Malgré le Brexit, les eurosceptiques ont perdu la bataille en Europe

Depuis le référendum de 2016, les extrapolations quant à une possible extension ou généralisation d'un euroscepticisme flirtant avec le séparatisme ont été nombreuses... et dénuées de fondement.

Newsletters