Partager cet article

X-Men: Iceman, le super-héros Marvel outé par ses coéquipiers

Iceman au New York Comicon 2014 | istolethetv via Flickr CC License by

Iceman au New York Comicon 2014 | istolethetv via Flickr CC License by

C’est sorti hier dans tous les bons comic-books shops. Dans «Uncanny X-Men #600», Bobby Drake, alias Iceman (ou Iceberg en version française) a fait son coming-out. Encore une manœuvre de Marvel pour diversifier ses super-héros? Oui et non: comme toujours chez les X-men, c’est un peu plus compliqué qu’il n’y paraît.

Pas facile d’innover quand on a cinquante-deux ans de continuité au compteur. Créés en 1963, les X-Men ont connu toutes les évolutions graphiques et sociales. Mais ces derniers temps, ils n’ont pas été épargnés dans leurs péripéties. Pour faire simple, les X-Men, c’est du soap-opéra avec des super-pouvoirs (et en même temps, c’est ça qui est bon). Pour bien comprendre les enjeux de la révélation de l’homosexualité de Bobby Drake, alias Iceman, membre fondateur des X-Men, il faut remonter un peu dans le temps.

Il y a quelques temps, les X-Men originaux (ceux de 1963), encore adolescents et connaissant à peine leurs pouvoirs, voyagent dans le temps pour atterrir dans l’univers moderne de Marvel. Leur but? Empêcher un génocide mutant et, accessoirement, découvrir qu’ils sont devenus des guerriers super cyniques et sans espoir. Confrontés à leurs alter ego plus jeunes, les X-Men d’aujourd’hui prennent conscience de ce qu’ils sont devenus… L’histoire aurait pu s’arrêter là, sauf que le coup de génie du scénariste est d’avoir bloqué les jeunes X-Men dans le présent et de les obliger à interagir avec leurs versions «adultes» (un peu comme si Marty Mc Fly était resté coincé en 2015 et obligé de travailler avec sa version plus âgée…).

Le jeune Iceman se découvre gay et veut l’assumer… Mais cela veut-il dire que le Iceman «classique» l’est aussi? La réponse manque de subtilité. C’est oui mais dans des circonstances assez douteuses.

Forcé à révéler son orientation sexuelle

Ce n’est pas le premier super-héros ou mutant à révéler son homosexualité. Les lecteurs ont même assisté, il y a quelques années, à un mariage gay dans les pages des X-Men. Ici, c’est la version jeune qui demande au vieux s’il est gay, mais c’est une troisième personne, télépathe, qui le force à révéler son orientation sexuelle. Il est clairement «outé».

Évidemment, la scène a buzzé sur les réseaux sociaux et les Américains s’emparent de l’affaire expliquant pour Fusion.net que «c’est important que Iceman soit gay» ou au contraire que c’est un désastre… Car vous pensez bien qu’en cinquante-deux ans Iceman «classique» a fricoté avec pas mal de super-héroïnes. Il était vu comme un jeune super-héros un peu dragueur mais immature, ne réussissant jamais à avoir une relation stable.

Et, en même temps, qu’Iceman soit gay n’est qu’une demi-surprise…

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte