Monde

Ce vétéran d’Afghanistan «badass» est le ministre de la Défense canadien

Temps de lecture : 2 min

Après avoir servi en Bosnie et trois fois en Afghanistan, Harjit Sajjan s’apprête à découvrir la fonction ministérielle.

Voilà à quoi ressemble le nouveau ministre de la Défense canadien | Capture d’écran Twitter

Le nouveau Premier ministre canadien Justin Trudeau n’aura pas mis longtemps à imposer sa patte. Lui qui avait fait de la diversité et de l’égalité un de ces principaux arguments de campagne vient de mettre à l’œuvre ses promesses en présentant, ce jeudi 4 novembre, son équipe ministérielle. Autant de femmes que d’hommes, deux Amérindiens, quatre sikhs, deux handicapés et une réfugiée afghane. Parmi eux, un ministre de la Défense qui fait déjà parler de lui, non pas pour ses compétences, mais bien pour son passé de lieutenant-colonel, ainsi que ses origines, rapporte CBC.

Harjit Sajjan, un des plus proches collaborateurs de Trudeau dans sa circonscription de Vancouver-Sud, a en effet servi lors d’opérations en Bosnie et plusieurs fois en Afghanistan. Né dans la région du Pendjab, entre l’Inde et le Pakistan, le militaire s’est distingué en Afghanistan par sa bravoure, sa capacité de conciliation entre population locale et troupes canadiennes ainsi que pour avoir contribué à réduire l’influence des Talibans dans la région. Déployé à Kandahar, il a été décoré de plusieurs médailles militaires, notamment de la Médaille du service méritoire.

Après une riche carrière militaire, il s’est engagé dans la police, où il a servi pendant plus de dix ans dans une unité spécialisée dans la lutte contre le crime organisé. Dans sa tâche, il se fait remarquer pour son aptitude au dialogue, notamment avec les minorités. Toujours coiffé d’un turban, il est le nouveau visage du multiculturalisme canadien prôné par Trudeau.

Slate.fr

Newsletters

Tout le mal que Donald Trump et Theresa May font à la démocratie

Tout le mal que Donald Trump et Theresa May font à la démocratie

Le chaos et les dysfonctionnements à Washington et à Londres encouragent la Chine et la Russie à prôner l’autoritarisme comme une nouvelle option efficace.

Arrêtez de croire que les gens ne lisent plus aux États-Unis

Arrêtez de croire que les gens ne lisent plus aux États-Unis

«Nous sommes une nation de lecteurs», assure la directrice exécutive de la National Book Fondation.

Le mur est tout ce qu'il reste à Trump

Le mur est tout ce qu'il reste à Trump

L’état d’urgence signé par Trump n’est qu’une nouvelle manifestation de son obsession pour un mur qui, loin de protéger les États-Unis, a pour fonction de sauver la peau présidentielle.

Newsletters