Partager cet article

Don du sang: la mauvaise blague de l'abstinence gay

Sexe interdit | Global Panorama via Flickr CC License by

Sexe interdit | Global Panorama via Flickr CC License by

Demander aux gays une période d’abstinence d’un an pour pouvoir donner leur sang ressemble à un poisson d’avril et exacerbe la déception de la communauté LGBT.

Depuis l’annonce de Marisol Touraine concernant le don du sang chez les gays, les réseaux sociaux sont partagés entre la colère et le sarcasme. Demander aux gays (ou aux autres d’ailleurs) une période d’abstinence d’un an pour être éligible ressemble à un poisson d’avril. Mais c’est une preuve supplémentaire de l’incompréhension totale du gouvernement Hollande face aux espoirs des LGBT.

La phrase de Marisol Touraine fera date dans le bêtisier de son ministère: «Dans un premier temps, le don du sang sera ouvert aux homosexuels n’ayant pas eu de relations sexuelles avec un autre homme depuis douze mois. Les homosexuels pourront donner leur plasma s’ils sont dans une relation stable depuis quatre mois ou s’ils n’ont pas eu de relations sexuelles sur la même période.» Très vite relayé par toutes les agences de presse, le premier article du Monde fait désormais le tour de la planète. Wow, les Français ont décidé de débloquer la situation! «Fière et heureuse de lever enfin l’exclusion du don du sang des homosexuels. Fin d’une discrimination et d’un tabou», annonce Marisol Tournesol, comme ses opposants l’appellent.

Ben non.

Demande internationale

Partout en Europe et ailleurs, les gays attendent que l’on mette fin à une politique de discrimination à leur égard, établie et justifiée en 1983, en pleine affaire du sang contaminé. Le sujet est complexe, c’est vrai. Alors que le lutte contre le sida a depuis marqué des victoires incontestables, surtout dans les pays occidentaux qui bénéficient d’un large accès aux multithérapies, le ministère de la Santé reste attaché au principe de précaution: même en 2015, le «risque est lié à une plus forte présence du VIH chez les homosexuels et à l’existence d’une “ fenêtre silencieuse ” de dix jours pendant lesquels le virus est indétectable dans le sang collecté». Ce qui est avéré.

Mais il est toujours très facile de tester les lots de sang une seconde fois, ce qui serait beaucoup plus simple que de multiplier les obstacles insultants pour ceux qui veulent sincèrement donner leur sang. D’autres pays comme l’Italie ont allégé le tri du sang et les gays sont traités au même niveau que les hétéros.

Revenez en 2016

À un mois de la journée mondiale sur le sida du 1er décembre, Marisol Touraine exacerbe la déception de la communauté LGBT. Pour les lesbiennes, la PMA est au point mort, malgré une récente semaine de mobilisation. Pour les gays et les bisexuels, le retard de la PreP dans la prévention du VIH est un autre scandale alors que les dernières études font état d’une protection à 100%. Pour les personnes transgenres, c’est le même immobilisme de l’État concernant des mesures à prendre, tout aussi urgentes que symboliques.

Sexe, route fermée, circulation locale uniquement | John Patrick Robichaud via Flickr CC License by

Marqué par sa gestion catastrophique du mariage pour tous, le gouvernement socialiste reste terrorisé devant des réformes sociétales promises par le candidat Hollande. Mais la colère ne cesse de monter dans la communauté LGBT car les attentes sur ces sujets ne seront probablement pas calmées avant les prochaines élections.

Facebook et Twitter s’amusent

Du coup, les insultes et la satire explosent sur les réseaux sociaux depuis ce matin. Sur Facebook, certains montrent des ceintures de chasteté pour prouver qu’ils n’ont pas eu de relation sexuelles depuis douze mois. D’autres font le calcul: pour ne pas baiser pendant un an, il faut soit être moche, soit être vieux, soit être très seul (ça m’est arrivé pendant quatre ans), soit les trois. Il y a aussi ceux qui ironisent: «Heureux de commencer une période d’abstinence de douze mois pour devenir un citoyen à part entière.» D’autres disent que le droit de donner son sang sera accordé par une autorisation écrite de Christine Boutin. Le Huffington a déjà sorti un best-of de blagues publiées sur Twitter.

Plus sérieux, ceux qui rappellent que beaucoup de gays n’ont pas de vie sexuelle (si, si, ça existe et personne en parle). Mais ce qui est véritablement triste, c’est une évidence que tout le monde comprendra: s’il faut être abstinent pendant un an, le don du sang ne concernera que dix personnes en France. Alors tout ce bruit pour une mesure qui promet l’ouverture alors qu’elle renforce l’écart des gays... Comment dire?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte