Sports

[VIDEO] La future star américaine du tennis réussit le raté de l’année

Temps de lecture : 2 min

Le jeune tennisman est longtemps resté incrédule après avoir échoué à smasher la balle.

Capture d'écran sur Youtube après le raté de Frances Tiafoe.

Un coup facile n’est pas synonyme de coup réussi. Le jeune tennisman américain Frances Tiafoe l’a appris à ses dépens lors du Charlottesville Challenger, dans un match contre le Tunisien Malek Jaziri, le 3 novembre 2015, comme le rapporte Slate.com. Alors qu’il avait l’occasion de revenir à égalité dans le premier set, le natif du Maryland âgé de 17 ans a raté la balle lors de son smash. Il a fallu plusieurs secondes à l’incrédule pour réaliser qu’il avait effectivement manqué son coup, alors que le commentateur en fond sonore a parlé lui de «raté de l’année».

Frances Tiafoe est pourtant qualifié par de nombreux observateurs comme «la future star américaine». L'espoir est passé professionnel cette année, a signé un contrat avec Roc Nation Sports (une entreprise spécialisée dans le management sportif et appartenant au chanteur et magnat Jay-Z) et a participé au premier tour de Roland-Garros (perdu en trois sets contre Martin Klizan, trente-sixième mondial).

Une progression fulgurante

Il s’est aussi propulsé à la 226e place du classement ATP. Comme quoi, malgré le niveau ou le talent, il faut croire que les ratés sont toujours possibles. Heureusement pour lui, il a fini par renverser la situation et l’emporter (7-6, 6-4).

Sinon, si vous souhaitez voir un coup magistral (dans le bon sens du terme), sachez que Benoît Paire en a réussi un particulièrement exceptionnel lors du BNP Paribas Masters 2015 de Paris.

Slate.fr

Newsletters

J'ai redécouvert le football en regardant la Coupe du monde des femmes

J'ai redécouvert le football en regardant la Coupe du monde des femmes

Avec elles, aucune interruption intempestive pendant les matchs pour cause de faute supposée ou d'animosité.

Les salaires des footballeurs se justifient mieux économiquement que ceux des PDG

Les salaires des footballeurs se justifient mieux économiquement que ceux des PDG

Les stars du ballon rond et les grands patrons gagnent presque les même salaires. Il est pourtant mieux vu de toucher 100 millions d'euros par an quand on est footballeur que quand on est PDG.

Non, les (vrais) alpinistes ne rêvent pas de l'Everest

Non, les (vrais) alpinistes ne rêvent pas de l'Everest

Les amoureux de la montagne et de ses sommets vertigineux abandonnent peu à peu l'ascension de l'Everest ou du Mont Blanc au profit de riches touristes, novices en la matière.

Newsletters