Partager cet article

Pourquoi votre GPS surestime les distances parcourues

Des coureurs lors du marathon de New York le 1 novembre 2015 | REUTEURS/ Vincent Carchietta

Des coureurs lors du marathon de New York le 1 novembre 2015 | REUTEURS/ Vincent Carchietta

Une étude scientifique répond enfin à la question existentielle des joggeurs.

Si vous êtes un amateur de jogging ou simple conducteur, vous avez peut-être déjà remarqué que votre GPS avait tendance à surestimer la distance que vous venez de parcourir. Que ce soit votre téléphone, votre GPS ou votre montre de sport, tous sont légèrement défaillants, rapporte IEEE Spectrum, un site spécialisé dans les nouvelles technologies. Un jogger français expérimenté raconte par exemple son expérience lors d’une course sur piste, sur le blog marathon-geek

«Sur des parcours présentant de fréquents changements de direction assez marqués, le GPS tend à surestimer nettement les distances. J’ai couru un 10 km sur piste en 43:18 en octobre 2010. Le GPS marquait 10.51 km, soit une erreur de 5.1% sur la distance, qui se traduit par une allure moyenne mesurée égale à 4:07 contre une allure réelle de 4:20, soit 13 secondes de différence au kilomètre.»

Retard de propagation, erreurs éphémérides…

Des imprécisions courantes dans tous les GPS? Des chercheurs de deux universités de Salzbourg et d’une université de Delft au Pays-Bas se sont penchés sur la question et leurs conclusions, publiées par le Journal International de l’Information Géographique Scientifique, sont étonnantes. Ils estiment qu’en moyenne, sur une ligne droite, le GPS calculera une distance parcourue plus élevée que dans la réalité. Mieux, ils seraient capables de prédire de combien de mètres le GPS se trompe grâce à une formule mathématique. 

L’étude explique que ces erreurs sont le fruit de causes nombreuses, variées et assez difficiles à comprendre comme le «retard de propagation (des fluctuations atmosphériques affectent la vitesse du signal GPS), des erreurs d'éphémérides (incertitude dans la position précise du satellite GPS), des dérives de l’horloge satellite, des erreurs de matériels, etc.».

 

Mais les scientifiques se sont aussi rendus compte qu’à l’aide d’une formule scientifique très complexe dont l’explication serait fortuite, ils pouvaient déterminer assez précisément comment et dans quelle mesure le GPS allait se tromper. Conclusion pour les joggers qui s’étonnaient de la longueur de leur marathon lors de compétition: ressortez vos vieilles cartes routières ou préparez-vous un itinéraire sur internet avant de partir courir, c’est plus précis.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte