Tech & internet

Google veut vous aider à répondre plus vite à vos e-mails

Temps de lecture : 2 min

L'application Inbox de Gmail va vous proposer jusqu'à trois propositions pour gagner du temps dans votre correspondance électronique.

Typing |  juliadeboer.com for TNW2011 via Flickr CC License by
Typing | juliadeboer.com for TNW2011 via Flickr CC License by

Un e-mail, trois réponses possible. C'est ce que va bientôt proposer Google avec Smart Reply sur son application Inbox, raconte Wired:

«L'idée est que vous puissiez rapidement répondre à quelqu'un –sans avoir à taper un nouveau message sur le clavier de votre smartphone.»

En clair, l'intelligence artificielle développée par Google va lire l'e-mail et, en fonction de son énorme base de données, elle va être en mesure de vous proposer jusqu'à trois réponses, parmi les environ 20.000 possibles. Ensuite, il ne vous reste qu'à taper sur votre réponse préférée. Vous pouvez même ajouter quelques précisions si celle-ci n'était pas suffisante.

Google

Une version française bientôt disponible

Pour réaliser une telle prouesse technique raconte le magazine spécialisé, Google s'appuie sur le deep learning, «un ensemble de méthodes d'apprentissage automatique». «Dans ce cas, explique Wired, le système apprend à écrire des e-mails de réponses en analysant des conversations qui ont vraiment lieu.» Et comme l'indique Google en choisissant certaines réponses (mais aussi en ne les choisissant pas), vous aidez l'entreprise américaine à améliorer sa nouvelle fonctionnalité.

Si vous souhaitez en savoir plus sur comment tout ceci fonctionne, Google a un post de blog à ce sujet.

Cette nouvelle fonctionnalité devrait apparaître dès ce mercredi 4 novembre, en anglais, et comme l'indique Les Echos, une version française sera bientôt disponible.

Newsletters

Google a couvert 16 millions de kilomètres avec le service Street View

Google a couvert 16 millions de kilomètres avec le service Street View

Cela équivaut à 400 voyages autour du monde.

Des utilisateurs d’une plateforme de cryptomonnaies veulent que le corps de son créateur soit exhumé car ils ne croient pas à sa mort

Des utilisateurs d’une plateforme de cryptomonnaies veulent que le corps de son créateur soit exhumé car ils ne croient pas à sa mort

Gerald Cotten est mort en décembre 2018. Il avait créé une plateforme avec une cryptomonnaie nommée QuadrigaCX. Mais c’était le seul à connaître le mot de passe pour accéder au portefeuille des clients, où 190 millions de dollars étaient stockés.

Un jeu vidéo de simulation permet d'incarner le Christ

Un jeu vidéo de simulation permet d'incarner le Christ

Créé par un studio polonais, «I am Jesus Christ» est un jeu «réaliste» basé sur le Nouveau Testament, avec «plus de trente miracles» à découvrir.

Newsletters