Partager cet article

10.000 crocodiles sont menacés de mort au Honduras

La ferme des crocodiles de Hartley Creek | Sue Waters via Flickr CC License by

La ferme des crocodiles de Hartley Creek | Sue Waters via Flickr CC License by

La famille hondurienne qui tient la ferme élevant les reptiles a vu ses ressources financières bloquées par l’État américain.

Comment un État qui se trouve à plus de 1.500 kilomètres à vol d’oiseau d’un autre peut-il provoquer la mort de 10.000 crocodiles dans le second? Ce drôle d’effet papillon, raconté par l’AFP, est dû à la décision de l’administration américaine de geler les actifs financiers de la puissante famille Rosenthal, qui réside au Honduras.

Accusé par l’administration états-unienne de blanchir de l’argent pour des trafiquants de drogue, le clan multimillionnaire n’est plus en mesure de payer ses employés depuis plusieurs semaines. Dont ceux d’une ferme qui élève des crocodiles (et quelques lions, selon le reporter).

Un crocodile mange «un demi-cheval par jour»

Conséquence de ces manquements financiers, quarante des reptiles sont morts pour cause de manque de nourriture. Les autres pourraient suivre rapidement, comme l’explique un gardien de la ferme sous le pseudonyme de «José»:

«Les crocodiles et les lions sont en train de mourir de faim, et nous aussi car nous n’avons pas été payés lors des deux dernières semaines.»

La ferme de crocodiles a beau ne pas faire partie des sept business des Rosenthal ciblés par les sanctions américaines, elle est malgré tout victime de cette situation. Pour répondre à cette situation, l’Institut de Conservation de la Forêt (ICF) hondurien a livré une tonne et demie de viande de volailles à la ferme.

Les travailleurs ont toutefois refusé de nourrir les animaux jusqu’à temps d’avoir leur dû financier, qui s’élève à 340 dollars chacun. «La tonne et demie de viande ne représente pas grand-chose car un crocodile mange l’équivalent d’un demi-cheval en une journée. Mais au moins quelque chose est tenté», a surenchéri José.

Selon l’AFP, le budget d’une telle ferme est d’un million de dollars par an, pour payer les salaires des employés et la nourriture pour les animaux.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte