Égalités / Sciences

Le cerveau des hommes et des femmes n’est pas différent

Temps de lecture : 2 min

Les études affirmant qu’il existe un cerveau féminin et un cerveau masculin cherchent trop à valider leur postulat de départ pour être prises au sérieux.

Un cerveau humain | REUTERS/Denis Balibouse
Un cerveau humain | REUTERS/Denis Balibouse

On parle souvent d’un cerveau féminin et d’un cerveau masculin. Des études où l’on visualise les connexions de substance blanche dans le cerveau ont montré des schémas très différents, avec des zones plus actives à l’intérieur de l’hémisphère cérébral chez l’un et connectant plutôt les deux hémisphères chez l’autre. Des experts comme Leonard Sax ont tenté de montrer que l’hippocampe masculin réagissait mieux au stress et à la mise en compétition quand celui de la femme réagirait mieux à la gentillesse.

Mais tout ceci repose essentiellement sur des études peu sérieuses, qui cherchent trop à valider leur postulat de départ sans prendre en compte toutes les données, balaie d’un revers de main la neuroscientifique Lise Eliot dans Slate.com. Elle est l’auteur d’une nouvelle étude publiée dans la revue NeuroImage et résumée par le magazine Wired, qui montre qu’il n’y aurait pas de différence de taille entre les deux organes.

S’appuyant sur l'analyse de 6.000 IRM, la scientifique bat en brèche les idées reçue: «Beaucoup de gens croient qu’il existe un cerveau féminin et un cerveau masculin. Mais; quand on regarde dans le détail de ces études, et dans les données, on trouve en réalité des différences non significatives.»

Slate.fr

Newsletters

Mère célibataire, héroïne (éphémère) des ronds-points

Mère célibataire, héroïne (éphémère) des ronds-points

Les mobilisations ont remis sur le devant de la scène médiatique les problématiques économiques et sociales des femmes élevant seules leurs enfants. Tant mieux.

She-Ra et ses copines infligent une bonne baffe féministe au monde des super-héros

She-Ra et ses copines infligent une bonne baffe féministe au monde des super-héros

«She-Ra et les princesses au pouvoir», diffusé sur Netflix depuis novembre 2018, met au goût du jour son ancêtre des années 1980, sororité et problématiques LGBT+ incluses.

Aux États-Unis, la question de l'antisémitisme fait imploser la Women's March

Aux États-Unis, la question de l'antisémitisme fait imploser la Women's March

Deux ans après sa première manifestation, le mouvement se divise. En cause, le refus de l'une des fondatrices de condamner les propos antisémites et homophobes du leader de Nation of Islam.

Newsletters