Sciences / Monde

Les États-Unis devaient envoyer des espions dans l’espace

Temps de lecture : 2 min

En pleine Guerre froide, les Américains voulaient expédier des militaires dans l’espace pour espionner les Russes.

Dessin d’artiste du MOL | Hunster via Wikimédia Commons CC License by
Dessin d’artiste du MOL | Hunster via Wikimédia Commons CC License by

Des documents récemment déclassifiés viennent de révéler jusqu’où les États-Unis étaient prêts à aller dans leur rivalité avec l’URSS. Baptisé Manned Orbital Laboratory, le projet avorté d’espionnage spatial américain était trop ambitieux, trop cher mais aussi trop illégal pour voir le jour.

Tout commence en 1959, en pleine Guerre froide. La Nasa envisage de lancer un laboratoire spatial occupé, rapporte The Daily Beast. Son but? Observer les installations militaires soviétiques à l’aide de deux militaires chevronnés et de puissants radars et téléscopes. Le projet MOL débute officiellement le 10 décembre 1963. Le président Johnson lui alloue un budget de 1,5 milliard de dollars.

Une ampleur inconnue à ce jour

Le MOL n’a cependant pas été lancé dans le plus grand secret. Le secrétaire de la Défense de l’époque annonce publiquement le projet mais ses contours et son ampleur n’ont été dévoilés qu’en octobre 2015 par des documents déclassifiés. La concurrence spatiale entre les deux blocs est alors à son paroxysme. Pour se démarquer, les Américains souhaitent tirer profit des énormes progrès scientifiques, notamment sur les téléscopes et leurs résolutions.

Les États-Unis hésitent cependant longtemps et se heurtent à un problème de taille. En 1963, Washington et Moscou avaient conjointement signé une résolution à l’ONU interdisant l’armement spatial et les États-Unis risquaient de briser cet accord. Par peur d’un incident diplomatique, dont les conséquences auraient pu être dramatiques, ils abandonnent ainsi le projet. C’est Nixon qui y met un terme officiel en 1969. Une note de la National Reconnaissance Office déclare:

«Le programme MOL a fonctionné pendant plus de six ans et a coûté 1,56 milliard de dollars, mais n'a jamais lancé de véhicule habité dans l'espace.»

Slate.fr

Newsletters

Neil Armstrong et Buzz Aldrin n'ont marché que sur une toute petite partie de la Lune

Neil Armstrong et Buzz Aldrin n'ont marché que sur une toute petite partie de la Lune

Leurs déplacements auraient pu tenir sur un terrain de foot.

«L'îlot de chaleur urbain» ou pourquoi il fait vraiment plus chaud en ville lors des canicules

«L'îlot de chaleur urbain» ou pourquoi il fait vraiment plus chaud en ville lors des canicules

Promis, ce n'est vraiment pas qu'une impression.

Le succès des théories du complot n'a rien d'un hasard

Le succès des théories du complot n'a rien d'un hasard

Du «moon hoax» aux Illuminati, il n'y en a jamais eu autant.

Newsletters