EconomieSports

Naming sportif: à vos marques? Prêts? Partez!

Yannick Cochennec, mis à jour le 02.11.2015 à 12 h 24

Alors que s'ouvre le BNP Paribas Masters à l’AccorHotelsArena, les deux copains Ben & Jerry discutent de cette tendance de plus dominante du marketing sportif.

L'Accor Hotels Arena. REUTERS/Benoît Tessier.

L'Accor Hotels Arena. REUTERS/Benoît Tessier.

Ben: Et si on allait au BNP Paribas Masters cette semaine?

Jerry: A l'AccorHotelsArena, où il y a tous les meilleurs joueurs de tennis du monde? Mais c’est quoi l’enjeu?

Ben: Ben, y’en a pas vraiment. L’Emirates ATP Race pour l’accession aux Barclays ATP World Tour Finals à l’O2 Arena de Londres, à la mi-novembre, est terminée question suspense. Les huit joueurs qualifiés sont connus depuis samedi et la défaite de Richard Gasquet face à Rafael Nadal au Swiss Indoors de Bâle.

Jerry: L’AccorHotelsArena, tu parles d’un nom à coucher dehors pour une chaîne hôtelière. Mais dis-moi, Richard n’avait pas gagné cette année l’Open Sud de France à la Park&Suites Arena de Montpellier?

Ben: Exact! Pour le reste, on verra notamment où en sera Andy Murray dans l’optique de la finale de la Coupe Davis par BNP Paribas entre la Belgique et la Grande-Bretagne.

Jerry: Sincèrement, t’en penses quoi de la polémique? Tu comprends tous ces gens qui font un foin autour du naming de l’AccorHotelsArena? Et qui continuent d’appeler le tournoi «Bercy»? Ils ont peut-être oublié que Roland-Garros s’était intitulé le Vanaos Open de France en 1972 et que l’Open d’Australie s’appelait le Ford Australian Open jusqu’en 1994? Nostalgie, nostalgie…

Ben: Vanaos, on dirait une boisson.

Jerry: Raté, c’était une marque de cosmétiques, de crèmes solaires. Après tout, vu les people à Roland-Garros dans le sillage du Festival de Cannes, le L’Oréal Open de France résonnerait bien à l’international… Avec Laëtitia Casta pour remettre la Coupe des Mousquetaires Intermarché, ça décoifferait et puis ce serait l’occasion de faire des tweets sponsorisés.

Ben: Franchement, pour financer tous les travaux d’extension de Roland-Garros, moi ça ne me dérangerait pas que le tournoi soit nommé Vinci Open de France. En plus, Vinci, c’est très tennis

Jerry: Et pourquoi pas Vinci Open de France par Jardiland, maintenant qu’ils investissent les Serres d’Auteuil, ça aurait du sens, non?

Ben: Tu crois, toi, que Djokovic a fini par être chez BNP Paribas à la longue? Parce que soit dit en passant, il en est déjà à plus 15 millions de dollars de gains en 2015 en ayant notamment gagné le BNP Paribas Open à Indian Wells, et il vise maintenant un quatrième succès au BNP Paribas Masters. Mais trop loin encore des 22 millions de Jordan Spieth au terme de la FedEx Cup il y a quelques semaines lors du Tour Championship by Coca-Cola à Atlanta.

Jerry: Ouais, le golf, ça paie plus. Et cette semaine, Spieth va pouvoir faire grossir son pactole à l’HSBC Champions, en Chine.

Ben: Pour tout te dire, au lieu du BNP Paribas Masters, je préfèrerais aller à Itajaí, au Brésil, pour l’arrivée de la Transat Jacques-Vabre.

Jerry: Le rêve… Et intéressant de voir comment vont se comporter jusqu’au bout Macif de François Gabart et Pascal Bidégorry face à Sodebo de Thomas Coville et Jean-Luc Nélias. Chez les monocoques IMOCA, la lutte promet aussi d’être chaude entre Banque Populaire, PRB et Quéguiner-Leucémie Espoir.

Ben: La Transat Jacques-Vabre, c’est bien, mais pas le même prestige tout de même que l’Americas Cup presented by Louis Vuitton, le Vendée Globe, La Route du Rhum-Destination Guadeloupe ou La Solitaire du Figaro-Eric Bompard.

Jerry: Tiens, le Trophée Eric-Bompard, c’est justement dans quelques jours à la patinoire de Bordeaux. Il aurait peut-être mieux valu organiser la compet’ au Matmut-Atlantique dans la même ville. Gare aux chutes!

Ben: Comme au Tour de France! Au moins, l’AG2R La Mondiale ne s’est pas trompée de cible clients. Je te cache pas que je suis en post déprime de Coupe du monde de rugby. Heureusement qu’il y a la Champions Cup qui commence très vite.

Jerry: C’est quoi ça déjà?

Ben: Le nom, depuis l’an dernier, de la Heineken Cup, la Coupe d’Europe de rugby.

Jerry: Au moins, la H Cup, on retenait, là c’est complètement naze.

Ben: Le Stade Français commence par un déplacement à Leicester. Pas de match à Jean-Bouin, donc.

Jerry: Jean-Bouin! Comprends pas qu’Anne Hidalgo ne change pas le nom. Oberthur Arena ou Orange Arena, au moins ça serait pertinent!

Ben: Bah, ça viendra. Avec Anne, pas de soucis à se faire, elle peut descendre très bas dès qu’il s’agit de trouver de l’argent. Comme tu verras que la Mairie de Paris finira bien par vendre le Parc des Princes au PSG et aux Qataris.

Jerry: C’est vrai que la Qatar Airways Arena, ça aurait plus de gueule! Ça ferait décoller l’ambiance!

Ben: Avec, bien évidemment, Michel Platini pour l’inaugurer. En toute modestie, ce serait évidemment le pied.

Jerry: Fifa Michel Platini™, il t'en priera!

Yannick Cochennec
Yannick Cochennec (570 articles)
Journaliste
rugbyLouis VuittonMatmutvoilegolf
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte