Sciences

Halloween se fête aussi à bord de la Station spatiale internationale

Temps de lecture : 2 min

L'astronaute américain Scott Kelly a publié une courte vidéo sur Twitter pour fêter l'évènement

L'astronaute américain Scott Kelly fête Halloween. Scott Kelly
L'astronaute américain Scott Kelly fête Halloween. Scott Kelly

«Dans l'espace, personne ne vous entend crier». Et Scott Kelly compte bien en profiter. L'astronaute américaine a publié dans la nuit du 30 au 31 décembre une vidéo de lui-même sur Twitter, où on le voit flotter dans la Station spatiale internationale, en direction de la caméra, avec un masque blanc sur le visage. Le tout avec une musique légèrement terrifiante en bande-son, comme le raconte The Verge.

«Joyeux Halloween depuis la Station spatiale internationale! Passez un bon week-end et faites-attention à vous.»

D'autant que les astronautes se sont amusés un peu plus avec l'interphone d'où l'on entend les personnes sur Terre leur indiquer qu'ils ont «un passager clandestin à bord». Kelly se met alors à fixer la caméra avant de sortir de son champ de vision, comme dans tout bon film d'horreur qui se respecte. La vidéo se termine par un «Joyeux Halloween!».

The Verge, qui a largement joué le jeu, s'est par ailleurs lancé dans uns série de questions sans réponses assez marrantes et touchantes:

«Où a-t-il récupéré ce masque? Est-ce que la Nasa laisse de l'espace dans les missions de réapprovisionnement pour des costumes d'Halloween? Est-ce qu'il aura un costume de père Noël, en décembre? Aura-t-il encore un peu de joie en lui à ce moment-là?»

Scott Kelly est devenu cette semaine l'astronaute américain qui est resté le plus de jours (216) consécutifs dans l'espace. Comme le racontait la Nasa ce 29 octobre, Kelly a dépassé le record jusque-là détenu par Michael López-Alegría, qui avait effectué une mission de 215 jours, entre 2006 et 2007. Il a quitté la Terre le 27 mars dernier en compagnie de deux cosmonautes russes. L'un d'entre eux, Mikhail Kornienko, participe avec lui à une mission d'un an à bord de la Station spatiale internationale.

Il resteront cependant loin du record international, note Geopolis, qui rappelle que «le cosmonaute russe Valeri Polyakov, rentré sur terre en 1995» avait passé «438 jours (près de 15 mois) sur Mir, la station spatiale russe».

Slate.fr

Newsletters

Les îles peuvent-elles vraiment disparaître?

Les îles peuvent-elles vraiment disparaître?

Il ne faut pas confondre engloutissement et simple déplacement d'un banc de sable.

Que nous racontent les plantes quand on les écoute parler?

Que nous racontent les plantes quand on les écoute parler?

L'expression «faire la plante verte» n'a jamais été aussi peu appropriée.

On fumait déjà du cannabis il y a 2.500 ans

On fumait déjà du cannabis il y a 2.500 ans

Des traces ont été retrouvées sur d'anciennes tombes chinoises.

Newsletters