Culture

Écoutez et surtout admirez cette interview rare et animée de Bill Murray

Temps de lecture : 2 min

Voici un entretien rare avec l'acteur américain réalisé en 1988 et mis en image dans une très jolie vidéo.

Si vous trouvez Bill Murray odieux ou désagréable, sachez qu’il s’en fiche pas mal. C’est le message qu’il avait essayé de faire passer dans une rare interview réalisée en 1988 et qui vient de refaire surface dans une vidéo d’animation de «Blank on Blank», un programme de PBS.

«Je suis simplement un mec énervant qui réussit à rendre ça charmant, et c’est pour ça qu’on me paie», dit-il dans cet entretien mené par l’écrivain et journaliste T. J. English. L’humoriste y explique comment il est devenu acteur et en quoi sa carrière cinématographique s’est jouée sur un sacré coup de chance:

«Je sais que n’importe qui aurait pu être à ma place. C’est juste une sorte de chance étrange... Vraiment, cela aurait pu arriver à de nombreux acteurs. Il y a de nombreux acteurs plus talentueux que moi à Second City [une troupe mais aussi une école d’improvisation à New York] qui abandonnent avant même d’arriver à en vivre. C’est une chance étrange. Je n’avais pas d’autre choix.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Cette vidéo est tirée d’une série de vieux entretiens remis au goût du jour avec de l’animation vidéo. Parmi les interviews que vous pourrez retrouver, il y a notamment ceux d’Eliott Smith, de Robin Williams, de David Bowie, de Hunter S. Thompson, de Tupac, de Kurt Cobain ou de Michael Jackson.

Newsletters

«Top Gun Maverick»: «Top Gun», mais en bien

«Top Gun Maverick»: «Top Gun», mais en bien

Trente-six ans après la sortie du film originel, Joseph Kosinski réalise un nouveau divertissement qui surpasse en tous points le premier.

Festival de Cannes, jour 4: «Frère et sœur», le bruit et la fureur du vivant

Festival de Cannes, jour 4: «Frère et sœur», le bruit et la fureur du vivant

Le nouveau film d'Arnaud Desplechin est un vertigineux et bouleversant affrontement entre Alice et Louis, qui se haïssent d'amour.

«Ébouriffant·e·s», la BD d'anticipation dont les poils sont les héros

«Ébouriffant·e·s», la BD d'anticipation dont les poils sont les héros

Adeline Rapon et Émilie Gleason imaginent un futur proche dans lequel le poil est si libre qu'on ouvre des salons dans lesquels il est sublimé au lieu d'être ratiboisé.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio