Partager cet article

Le pire de l'internet transformé en défi

Run the Gauntlet

Run the Gauntlet

Run the Gauntlet présente les vidéos les plus abominables du web. Le défi est de les regarder les unes à la suite des autres... jusqu’à n’en plus pouvoir.

Si vous trouviez que Rotten avait du mal à se renouveler, ou que notre liste des dix pires sites ne vous suffisait pas, The Daily Beast a la solution pour vous. Sarah Watts y raconte l’histoire de Run the Gauntlet (on ne mettra pas de lien, le site est plutôt bien répertorié dans les moteurs de recherche), qui explique présenter «les vidéos trouvées sur internet qui sont les plus abominables et qui donnent envie de vomir».

«Running the Gauntlet est un test pour savoir si avez le cœur assez bien accroché pour les profondeurs de l’internet. Ce site n’est pas SFW [safe for work]. Il contient des choses pour adultes. Vous devez avoir l’âge légal dans votre pays pour continuer. Préparez-vous.»

En fait, sur Run The Gauntlet, vous devez regarder ces vidéos les unes à la suite des autres, jusqu’à ce que vous n’en puissiez plus. Les vidéos empirent à chaque niveau. Dans la première, deux jeunes femmes font un bras de fer jusqu’à ce que l’un des deux bras se casse. «Dans une vidéo, un bébé passe sous un train à Mumbai et meurt instantanément, écrit The Daily Beast. Dans une autre, une femme met un fer chaud sur le pénis d’un homme.» (On n’est pas allés jusque-là.) Une autre –peut-être fausse– montre une femme qui se noie dans une baignoire.

Attrait du défi (et du dégoût)

Sur YouTube, un utilisateur raconte son expérience en temps réel:

 

Le site compte même une section où l’on peut voir trois autres réactions. Et si l’on en croit le créateur du site, c’est l’une des sections les plus populaires, qu’il met d’ailleurs à jour régulièrement. Sur Reddit, certains utilisateurs ont raconté quelle était la pire des vidéos qu’ils ont vue sur le site. 

The Daily Beast explique ainsi que Run the Gauntlet est un petit phénomène avec 900.000 utilisateurs et 6,9 millions de pages vues dans une centaine de pays.

Interrogé par le média américain, un spécialiste des traumatismes et de l’addiction explique que «les gens sont attirés par les défis, quand ils estiment qu’ils sont gérables. Les gens sont attirés par ce qui est nouveau et différent –même si ce truc nouveau et différent est vraiment dégoûtant. Il y a quelque chose dans ce dégoût qui nous attire».

Mais le dégoût ne sera peut-être pas infini. Le créateur du site explique que, malgré sa popularité, il finira par vendre le site et passer à d’autres projets.

«Même si c’est un hobby marrant qui lui donne un aperçu de la nature humaine, “G” a été un peu dérangé par certaines réactions des utilisateurs: “En toute honnêteté, c’est un peu effrayant que tellement de gens n’aient aucun problème avec ce qu’ils voient. Peut-être qu’ils en ont déjà trop vu.”»

En attendant le prochain.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte