Culture

Découvrez le clip restauré de «A Day in the Life» des Beatles

Temps de lecture : 2 min

Les Beatles comme vous ne les aviez encore jamais vus.

À l'occasion de la réédition de 1+, une compilation hommage aux Beatles, la version restaurée du clip de «A Day in the Life» a été dévoilée en exclusivité sur Mashable. Une vidéo rare dans laquelle on aperçoit les membres du groupe dans un studio d'enregistrement en compagnie d'un orchestre ou tout simplement en train de boire du thé. Si l'on regarde bien, on peut même remarquer l'apparition de Mick Jagger et de Keith Richards, des Rolling Stones.

La dimension psychédélique de ce clip –tourné en 1967, pendant l'enregistrement de leur huitième album, Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band– correspond assez bien à cette période singulière de leur discographie, ajoute Entertainment Weekly.

Le best-of 1+, initialement sorti en 2000, va ressortir dans une version améliorée. Il sera composé d'un livre, de vingt-sept titres emblématiques du groupe, de clips restaurés en très haute définition et d'extraits vidéos rares. Les premiers exemplaires seront envoyés à partir du 4 novembre.

Keith Richards et Mick Jagger font une apparition dans le clip.

John Lennon filme avec une caméra les coulisses d'un enregistrement.

John Lennon boit du thé entre deux prises.

L'orchestre se prête au jeu pendant l'enregistrement de l'album Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band.

Slate.fr

Newsletters

Enfant, je redoutais la fin de «Quitte ou double» présentée par Zappy Max

Enfant, je redoutais la fin de «Quitte ou double» présentée par Zappy Max

Inévitablement liée au souvenir sonore de son «Quitte ou double» lancé avec enthousiasme, la mort de l'animateur éveille en moi un autre et terrible souvenir.

Tolkien ne serait pas devenu Tolkien sans Oxford

Tolkien ne serait pas devenu Tolkien sans Oxford

J. R. R. Tolkien a passé cinquante ans à Oxford. Le biopic de l'écrivain, en salle ce 19 juin, revient sur ses années d'étudiant dans la cité universitaire, décisives dans l'invention de son univers.

Avec «Le Daim», à délirant, délirante et demie

Avec «Le Daim», à délirant, délirante et demie

Le nouveau film de Quentin Dupieux fabrique une fable absurde autour d'un serial killer obsessionnel et givré, invention nourrie d'une autre folie moins improbable, la pulsion créatrice.

Newsletters