Culture / Monde

Walmart cesse la vente de faux nez de «cheikh arabe» pour Halloween

Temps de lecture : 2 min

La chaîne Walmart a été critiquée pour avoir proposé à la vente pour Halloween des accoutrements aux relents racistes.

Capture d’écran Twitter du «nez de cheikh» jusqu’alors vendu par Walmart pour Halloween

Pour ceux qui veulent se déguiser en cheikh arabe pour Halloween, la tunique blanche et coiffe traditionnelle peuvent être agrémentées d’un faux nez dit de cheikh arabe, jusqu’à peu disponible sur le site des magasins Walmart aux États-Unis. Avant que des journalistes et des associations ne diffusent l’image de cette prothèse caricaturale, il était en effet possible d’acheter, pour 8,50 euros, un gros nez crochu en latex correspondant parfaitement aux stéréotypes racistes en vigueur. L’accessoire est toujours disponible sur Amazon.com, sous le nom de «nez de Sultan».

«Ce “déguisement” Walmart est plutôt raciste.»

Depuis les plaintes, les supermarchés Walmart ont retiré le nez de la vente. Sur le site du magasin, le nom complet de l’article était «nez de cheikh Fagin», et l’accessoire était décrit comme «parfait pour un cheikh arabe». Pourtant, le New York Times rappelle que Fagin n’est pas le nom d’un cheikh, mais celui d’un personnage juif caricatural dans le roman de Charles Dickens Oliver Twist.

Faux uniforme de Tsahal

L’autre déguisement qui vient d’être retiré de la vente à la suite de nombreuses plaintes était un costume de soldat israélien pour enfants.

«QUOI?! Walmart vend un déguisement de soldat israélien pour enfants.»

Il est toujours disponible sur le site d’une petite entreprise du New Jersey spécialisée dans les déguisements, qui décrit ainsi l’accoutrement: «Défendez fièrement vos origines juives en portant un déguisement de soldat israélien pour garçon!»

Comme le nez, le faux uniforme est encore disponible sur Amazon.

Newsletters

Les podcasts sur la littérature pour bien remplir sa valise

Les podcasts sur la littérature pour bien remplir sa valise

De la science-fiction aux grands classiques, les livres se découvrent désormais sur les ondes mais se dévorent toujours en vacances.

Ce que «Game of Thrones» doit à la Guerre des Deux-Roses

Ce que «Game of Thrones» doit à la Guerre des Deux-Roses

Pour sa saga, George R. R. Martin s'est inspiré de la Guerre des Deux-Roses, un conflit impitoyable de l'Angleterre du XVe siècle, qui opposa les Lancaster et les York.

Où sont les femmes de la littérature? Pas dans les manuels scolaires

Où sont les femmes de la littérature? Pas dans les manuels scolaires

[TRIBUNE] Comment expliquer et accepter cette durable disproportion entre autrices et auteurs dans nos programmes éducatifs?

Newsletters