Santé / Monde

Le patron qui a augmenté de 5.500% le prix d’un médicament contre le VIH n’a aucun regret

Temps de lecture : 2 min

Sauf celui de ne s'être pas assez bien expliqué.

Des pilules de Seroxat (un médicament antidépresseur) / Photo d'illustration | REUTERS/ Bogdan Cristel
Des pilules de Seroxat (un médicament antidépresseur) / Photo d'illustration | REUTERS/ Bogdan Cristel

Vous vous souvenez du patron qui a augmenté de 5.500% le prix d’un médicament utilisé par des malades du VIH? Nous vous en parlions en septembre dernier. Le prix du Daraprim était passé de 13,50 dollars à 750 dollars, après le rachat de la firme qui le produit par Martin Shkreli, patron d’un fonds d’investissement ou hedge fund.

Alors que Martin Shkreli était en chat avec plusieurs utilisateurs de Reddit au cours d’une session «Ask me anything» du réseau social («Demandez-moi ce que vous voulez»), il a montré peu de regrets quant à sa décision, a repéré Mashable. Interrogé sur ce qu’il aurait fait différemment s’il pouvait remonter le temps un jour avant l’annonce de l’augmentation du prix, il a par exemple déclaré qu’il aurait dû «mieux s’expliquer au lieu d’être têtu comme une bourrique» («flippant jackass»).

Les malades du sida, qui ont le regret de constater que Martin Shkreli s’entête toujours avec son prix, trouveront sans doute ce mea culpa un peu léger.

Slate.fr

Newsletters

William Masters et Virginia Johnson: grandeurs et décadence des Masters of sex

William Masters et Virginia Johnson: grandeurs et décadence des Masters of sex

Ils furent les premiers scientifiques à observer des gens avoir des rapports sexuels. Et ça a tout changé.

Pourquoi les personnes dépressives ont-elles autant de mal à dormir?

Pourquoi les personnes dépressives ont-elles autant de mal à dormir?

La découverte d'une quarantaine de liens neuronaux entre dépression et mauvais sommeil pourrait fournir une partie de la réponse.

Les féministes argentines ont perdu une bataille, mais elles pourraient bien gagner la guerre

Les féministes argentines ont perdu une bataille, mais elles pourraient bien gagner la guerre

Le rejet par le Sénat argentin du projet de loi de légalisation de l’avortement ne sonne pas la fin du combat.

Newsletters