Partager cet article

«Devons-nous entamer une “véritable” relation même si je ne suis pas sûre de mon désir sexuel?»

Détail de «L’Annonciation» de Henry Ossawa Tanner (1898) | via Wikimedia Commons (domaine public)

Détail de «L’Annonciation» de Henry Ossawa Tanner (1898) | via Wikimedia Commons (domaine public)

Cette semaine, Lucile conseille Marie, femme de 55 ans, qui a entamé une relation à distance «essentiellement intellectuelle» avec un homme et ne sait pas dans quel sens la faire évoluer.

«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes.

Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Pour retrouver les chroniques précédentes

Je lis vos chroniques depuis un long moment et je les découvre toujours avec plaisir. On pourrait croire qu’à mon âge toutes ces histoires semblent bien naïves et que l’expérience a permis de tout comprendre et de tout dépasser. Mais il n’en est rien, à 55 ans c’est souvent compliqué aussi.

Je me suis alors demandé si dans vos chroniques il y avait de la place pour les histoires compliquées des ménagères de plus de 50 ans.

Arrivées à cet âge, nombre de femmes (dont moi) sont seules, veuves, divorcées ou séparées, et se creusent la tête pour savoir comment retrouver un compagnon d’affection, et de sexe si affinité. Comme nombre de ces femmes, je me suis inscrite sur un site de rencontres. Au bout de quelques temps, j’ai rencontré F. Nous nous sommes vus trois fois, une fois devant un verre, puis une journée et un week-end, sans qu’il s’agisse de sexe mais bien de se découvrir. Je ne me suis pas sentie attirée physiquement par lui, mais lui s’est senti très attiré par moi. Nous ne nous sommes jamais revus. Car, pour ne pas arranger les choses, nous habitons loin l’un de l’autre.

Je me sens attachée à cette relation essentiellement intellectuelle et virtuelle

Pourtant cela fait quatre mois que nous échangeons, par SMS toute la journée et par téléphone parfois le soir. Nous apprenons à nous connaître. C’est un homme positif et pétillant, plein d’humour et intelligent. Je me sens attachée à cette relation essentiellement intellectuelle et virtuelle... Je précise qu’il est très moteur dans ces échanges et ne souhaite pas les arrêter.

Il a, entre temps, rencontré une autre femme, avec qui il passe la plupart de ses week-ends. Il m’a dit avoir besoin de cette relation pour le côté sensuel, qu’il n’est pas amoureux, et qu’il est toujours disponible pour une relation avec moi si je le souhaite. Je ne suis pas jalouse de cette femme que je ne connais pas, mais envieuse de ces moments qu’il ne passe pas seul.

Je n’ai jamais connu ça. Je pense que nous devrions faire évoluer cette relation, mais je ne sais pas dans quel sens. Devons-nous arrêter pour que je puisse avoir la possibilité de rencontrer un autre homme? Devons-nous nous rapprocher dans le réel et tenter d’entamer une «véritable» relation, bien que je ne sois pas très sûre de mon désir sexuel à son égard?

Marie

Chère Marie,

Le but de cette chronique est de laisser la parole à tous, ménagères de plus de 50 ans incluses évidemment, vous y avez donc tout à fait votre place. Comme dans la vie ou sur «le marché» de la vie affective et sexuelle, vous n’êtes pas une citoyenne de seconde zone et méritez d’être entendue et soutenue, de même que la solitude n’a pas à être votre lot pour le restant de vos jours.

En tant que féministe, je ne peux pas vous conseiller de tenter d’avoir une relation charnelle avec un homme pour lequel vous n’éprouvez aucun désir (ou doutez d’en avoir, ce qui revient à peu près au même) uniquement dans le but de verrouiller son attention. J’ai bien conscience que les opportunités sont peut-être rares et que la complicité que vous avez forgée virtuellement vous enchante mais les relations humaines ne sont pas aussi manichéennes. Il n’y a pas d’un côté le froid détachement et de l’autre la relation amoureuse qui implique des relations sexuelles.

Je ne peux pas vous conseiller d’avoir une relation charnelle avec un homme pour lequel vous n’éprouvez aucun désir dans le but de verrouiller son attention

Peut-être que cet homme, pour lequel vous semblez nourrir le plus grand respect, est tout simplement plus proche d’être votre ami et confident. Il n’y a aucune honte à ça. Parce que la question est quand même pourquoi vous devriez absolument vous contraindre à faire évoluer une situation qui vous convient sous sa forme actuelle.

Si vous lui enviez les moments de sensualité qu’il s’accorde, soyez honnête avec vous-même comme avec lui et partagez ce sentiment. De même que votre absence de désir pour lui. Si cet homme est aussi intelligent et positif que vous semblez le croire, il saura être un soutien dans votre recherche amoureuse.

Je n’imagine pas que vous soyez arrivée à un âge où l’on se met en couple «faute de mieux». Cela se fait, je le sais bien, par peur de finir sa vie dans la solitude et l’on dit adieu, alors, à toute forme de sexualité ou à une sexualité réellement consentie. Mais je veux croire qu’internet a changé la donne et qu’il existe des moyens satisfaisants de faire des rencontres. Vous le savez vous-même puisque vous avez déjà fait la connaissance de F. par ce biais. Ce n’est qu’une question de temps, et vous en avez encore beaucoup devant vous, avant de rencontrer quelqu’un soit aussi enthousiasmant intellectuellement que désirable. Voyez F. comme la preuve qu’on peut faire de belles rencontres. Je veux croire qu’il existe quantité d’autres opportunités pour vous et que le soutien de F. peut être une force supplémentaire. Et je vous souhaite, en toute sincérité, une vie sexuelle aussi satisfaisante que possible avec un homme qui vous en donnera envie. Il existe, je n’en doute pas.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte