Histoire / Culture

A cause d'une coquille, une bible du 17eme siècle encourage l'adultère

Temps de lecture : 2 min

Bible Savio Sebastian via Flickr CC License by
Bible Savio Sebastian via Flickr CC License by

«Tu ne tueras point» et...«tu commettras l'adultère». Environ mille bibles publiées en 1631 contenaient cette coquille de taille, qui change complètement le sens du septième commandement.

La grande majorité de ces bibles, désormais connues sous le nom de «bible perverse» ou «bible des pécheurs», ont été détruites, mais il en reste environ dix, dont une qui sera mise aux enchères par Bonhams à Londres le 11 novembre prochain. La fourchette de prix de départ va de quatorze mille à vingt mille euros.

L'erreur typographique, qui n'avait été découverte qu'une année plus tard, a coûté cher à l'imprimeur du livre, Robert Barker. Il a été convoqué par le roi Charles 1er et dû payer une amende de trois cent livres, à l'époque environ l'équivalent d'un an de salaire. Sa licence d'imprimeurs a été révoquée et sa réputation détruite. Criblé de dettes, il a passé plusieurs années en prison, où il est mort en 1645.

A travers les siècles, il y a eu de nombreuses spéculations quant aux raisons de cette coquille.

«Au départ, on pensait qu'il s'agissait d'une erreur que personne n'avait détecté, mais ça me paraît assez peu probable. Si vous vérifiez dix choses, vous allez forcément vérifier cette page» explique Simon Roberts, un spécialiste chez Bonhams.

Dans son livre sur la bible du roi Jacques, Gordon Campbell a en effet suggéré qu'il pourrait s'agir d'une tentative de sabotage venant de Bonham Norton, un rival de Robert Barker .

Slate.fr

Newsletters

Le bidet (enfin) à la conquête des États-Unis

Le bidet (enfin) à la conquête des États-Unis

L'invention française longtemps délaissée outre-Atlantique est en bonne voie pour séduire les Américains.

L'élégance de «ballerine légère» que Jackie Kennedy doit à Hubert de Givenchy

L'élégance de «ballerine légère» que Jackie Kennedy doit à Hubert de Givenchy

Décédé le 10 mars à l’âge de 91 ans, le couturier français était sans conteste le préféré de la Première dame la plus emblématique des États-Unis.

L'histoire rocambolesque de l'acteur qui s'est fait passer pour un général durant la Seconde Guerre mondiale

L'histoire rocambolesque de l'acteur qui s'est fait passer pour un général durant la Seconde Guerre mondiale

Les services secrets britanniques ont brouillé les pistes en 1944 en utilisant l’acteur Clifton James, pour interpréter le rôle de sosie du général Montgomery.

Newsletters