Culture / Société

A cause d'une coquille, une bible du 17eme siècle encourage l'adultère

Temps de lecture : 2 min

Bible Savio Sebastian via Flickr CC License by
Bible Savio Sebastian via Flickr CC License by

«Tu ne tueras point» et...«tu commettras l'adultère». Environ mille bibles publiées en 1631 contenaient cette coquille de taille, qui change complètement le sens du septième commandement.

La grande majorité de ces bibles, désormais connues sous le nom de «bible perverse» ou «bible des pécheurs», ont été détruites, mais il en reste environ dix, dont une qui sera mise aux enchères par Bonhams à Londres le 11 novembre prochain. La fourchette de prix de départ va de quatorze mille à vingt mille euros.

L'erreur typographique, qui n'avait été découverte qu'une année plus tard, a coûté cher à l'imprimeur du livre, Robert Barker. Il a été convoqué par le roi Charles 1er et dû payer une amende de trois cent livres, à l'époque environ l'équivalent d'un an de salaire. Sa licence d'imprimeurs a été révoquée et sa réputation détruite. Criblé de dettes, il a passé plusieurs années en prison, où il est mort en 1645.

A travers les siècles, il y a eu de nombreuses spéculations quant aux raisons de cette coquille.

«Au départ, on pensait qu'il s'agissait d'une erreur que personne n'avait détecté, mais ça me paraît assez peu probable. Si vous vérifiez dix choses, vous allez forcément vérifier cette page» explique Simon Roberts, un spécialiste chez Bonhams.

Dans son livre sur la bible du roi Jacques, Gordon Campbell a en effet suggéré qu'il pourrait s'agir d'une tentative de sabotage venant de Bonham Norton, un rival de Robert Barker .

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Newsletters

Festival de Cannes, jour 10: fictions à tous les vents du présent

Festival de Cannes, jour 10: fictions à tous les vents du présent

Dans des registres très différents, «Tori et Lokita» des frères Dardenne, «Nos frangins» de Rachid Bouchareb et «Leila et ses frères» de Saeed Roustaee trouvent des réponses de cinéma pour raconter et interroger le monde contemporain.

Jessie Buckley, l'actrice la plus fascinante du moment

Jessie Buckley, l'actrice la plus fascinante du moment

À l'affiche du film surnaturel «Men», l'Irlandaise prouve une nouvelle fois toute l'étendue de son talent.

Festival de Cannes, jour 9: «Les Crimes du futur» au risque des circonstances atténuantes

Festival de Cannes, jour 9: «Les Crimes du futur» au risque des circonstances atténuantes

Très (trop?) attendu, le film de David Cronenberg mobilise nombre des ressources qui font la réputation de cet auteur sans trouver la forme qui leur donnerait leur pleine puissance.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio