Partager cet article

Les crocodiles gardent un œil ouvert pour dormir

Ferme aux crocodiles | Cath91800 via Flickr CC License by

Ferme aux crocodiles | Cath91800 via Flickr CC License by

Une expérience a conclu que les reptiles pouvaient rester à demi vigilants durant leur repos. Un renseignement qui isole un peu plus l'homme dans le règne animal.

On savait que le cheval pouvait parfois dormir les yeux mi-clos. On savait également que les dauphins, les morses et certains oiseaux pouvaient dormir avec un seul œil fermé. Il semble que les crocodiles puissent également maintenir éveillée une prunelle soupçonneuse durant leur sommeil. C’est le résultat d’une étude menée en Australie et en Allemagne et pilotée par le docteur John Lesku, de l’université La Trobe, à Melbourne, dont parle ici le site de la BBC.

Le test s’est porté sur de jeunes crocodiles placés dans un aquarium quadrillé par des caméras infrarouges. «Ce ne sont pas des animaux spécialement faciles à gérer; ils peuvent se montrer un peu hargneux. Donc nous nous sommes concentrés sur de jeunes spécimens dont la taille n’excédait pas 50 centimètres», a expliqué le scientifique avec un beau sens de l’euphémisme.

Pour la réalisation de l’expérience, il a fallu que des hommes se tiennent dans l’enclos des crocodiles. Parfois, les savants introduisaient à la place d’autres crocodiles inconnus jusque-là au spécimen observé. «Il est très clair que les crocodiles surveillaient les êtres humains présents dans la pièce. Mais, même après leur départ, le crocodile de l’expérience gardait un œil ouvert et tourné en direction de l’endroit où l’intrus s’était tenu, ce qui suggère qu’il continuait à se méfier des menaces potentielles.»

Et si c'était nous qui étions bizarres?

Cet élément pousse donc le terrible reptile vers la classe des animaux adeptes de l’hémi-sommeil comme ces oiseaux ou ces dauphins dont un hémisphère du cerveau reste actif durant le repos soit pour se garder des prédateurs, soit pour ne pas se laisser distancer par les siens.

Dans le Telegraph, John Lesku, qui déplore qu’on ait jusqu’ici accordé trop peu d’attention à cette option du règne animal, explique les implications possibles de cette conclusion pour la connaissance de l’homme: 

«L’intérêt de ces recherches, c’est que nous tenons notre sommeil, c’est-à-dire un arrêt comportemental qui concerne l’intégralité du cerveau, pour normal. Et pourtant, certains oiseaux et mammifères marins dorment selon les règles de l’hémi-sommeil avec un œil encore ouvert. Si finalement les crocodiliens et d’autres reptiles qui ont été observés dormant aussi avec un œil actif se reposent probablement de la même manière, alors c’est notre schéma d’endormissement complet du cerveau qui apparaît comme une bizarrerie de l’évolution.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte