Monde

À la rencontre en caméra cachée des soldats russes en Syrie

Temps de lecture : 2 min

Deux journalistes de France 24 ont rencontré des soldats russes envoyés en Syrie notamment pour former l’armée syrienne.

Le reportage de France 24 à la rencontre de soldats russes à Lattaquié, dans le nord de la Syrie | France 24

Trois semaines après les premiers largages de bombes par l'armée russe en Syrie, la chaîne de télévision internationale France 24 s'est rendue à proximité de la plus grande base aérienne des forces militaires russes, située à dans la ville portuaire de Lattaquié, à 300 kilomètres au nord de Damas. C'est d'ici que décollent les avions Soukhoï chargés de bombarder les positions de Daech, du Front al-Nosra et des rebelles opposées au régime de Bachar el-Assad.

Les images de ce reportage montrent la présence de soldats russes dans les rues de Lattaquié, dans le centre historique ou devant des restaurants de kebab. Mais l'extrait le plus intéressant du document est une discussion entre des instructeurs russes chargés de former des soldats syriens et les journalistes de la chaîne, filmée en caméra cachée. Il est question de leur rôle sur place, de la durée de leur engagement et du profil de leur responsables militaires.

Pour visionner la vidéo, cliquez ici.

Slate.fr

Newsletters

Comment les Allemands de l'Est dépensèrent l'«argent de bienvenue» octroyé par l'Ouest

Comment les Allemands de l'Est dépensèrent l'«argent de bienvenue» octroyé par l'Ouest

Dans les jours qui ont suivi la chute du mur de Berlin, des millions de personnes se sont ruées dans les magasins ouest-allemands.

L'inquiétant retour de l'extrême droite en ex-Allemagne de l'Est

L'inquiétant retour de l'extrême droite en ex-Allemagne de l'Est

L'ex-RDA est confrontée à une double menace: la montée dans les urnes de l'extrême droite, couplée aux risques d'attentats fomentés par des groupes militants néonazis.

Ces types de touristes qui agacent

Ces types de touristes qui agacent

Pour être un ou une bonne touriste, il y a des comportements à éviter.

Newsletters