Partager cet article

Hillary Clinton a réussi à retourner l'audition sur Benghazi à son avantage

L'ancienne secrétaire d'État était très attendue et elle a fait mieux que survivre aux «onze heures d'interrogatoire».

Hillary Clinton était censée ressortir affaiblie de l'audition de la commission spéciale d'enquête sur Benghazi. Ce fut tout l'inverse.

L'ancienne secrétaire d'État américaine a été entendue pendant près de onze heures jeudi 22 octobre pour répondre aux nombreuses questions que la commission –à majorité républicaine– avait sur les circonstances de l'attaque qui avait coûté la vie à quatre Américains, dont l'ambassadeur Chris Stevens, le 11 septembre 2012, en Libye.

Comme l'expliquait Josh Voorhees dans son excellent résumé de l'affaire sur Slate.com, si l'on en parle encore aujourd'hui, c'est parce que «les Républicains ne sont pas encore prêts à abandonner la possibilité d'une dissimulation –particulièrement alors que les rêves de Clinton d'accéder à la Maison Blanche sont encore en vie».

Revenons-en à l'audition d'Hillary Clinton. Pour Politico, «Clinton a survécu aux onze heures d'interrogatoire». Le Washington Post estime que «Clinton a triomphé en ne perdant pas son calme», ce qui était «sa seule mission lors de cette audition». CNN raconte que «Hillary Clinton sort de l'audition largement indemne», alors que Slate.com et Vox affichent un avis encore plus tranché. Ce dernier estime ainsi que «les onze heures d'audition sont sa meilleure publicité de campagne jusque-là».

Pas pu rêver mieux

Entre le renoncement de Biden, le débat démocrate, son passage au «Saturday Night Live» et cette audition, Vox affirme que «cela a été le meilleur mois pour n'importe quel candidat depuis la fin 2008, lorsque Barack Obama capitalisait sur la crise financière et la réaction empotée de John McCain pour accéder à la Maison Blanche»:

«L'équipe de Clinton n'aurait pas pu rêver mieux comme exposition de ses forces et la faiblesse des Républicains provocateurs. Ils devraient demander une autre tournée d'auditions –peut-être dans les jours qui précéderont l'élection. Et les Républicains devraient mettre un terme à tout cela, avant que cela ne leur fasse plus de mal que ce qui a déjà été fait. Pour le moment, cela donne surtout une bonne image de Clinton.»

Dans son résumé de la journée, sur Slate.com, Jamelle Bouie arrive à la même conclusion. Ce dernier indique que certaines personnalités conservatrices sont du même avis, comme Matt Lewis:

 

«À moins que quelque chose ne se produise, il semble qu'Hillary Clinton ne va pas seulement survivre à cette audition. Elle va aussi en sortir vainqueur.»

Vox évoquait également ce tweet de John Podhoretz:

 

«Pourquoi est-ce que Pompeo ne l'intronise pas présidente tout de suite –s'il continue comme ça, il va quasiment la faire élire.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte