Partager cet article

Chez Google, on peut dormir dans un camion sur le parking

Un camion Ford, similaire à celui utilisé par l'employé / William Grimes via Wikimedia Commons License by

Un camion Ford, similaire à celui utilisé par l'employé / William Grimes via Wikimedia Commons License by

Au siège de Google, en Californie, presque tous les services sont disponibles. Un de leur employé peut donc tranquillement vivre dans un camion sur le parking de la société.

Depuis sa transformation de Google en Alphabet, la firme américaine a changé son précédent slogan «Don’t be evil» («Ne soyez pas malveillant») en «Do the right thing» («Faites le bon choix»). Pour Brandon S., jeune homme de 23 ans, le bon choix est de vivre sur le parking du siège de la société en Californie. D’après le Washington Post, cela fait plusieurs mois que l’employé utilise ce moyen. Ne vous faites aucun cliché, la raison n’est pas que Brandon S. est tellement exploité qu’il ne peut vivre ailleurs. Ce serait même plutôt l’inverse.

Sur son blog «Toughts from inside the box», il explique comment il vit particulièrement bien. Il mange gratuitement à chaque repas sur le campus de Google (il s’interdit de manger à l’intérieur du camion pour ne pas attirer les rongeurs), il y prend également sa douche et peut faire son sport là-bas. Le tout en ne payant que les 121 dollars par mois d’assurance pour le tacot, qui lui sert seulement de chambre (D’ailleurs, il note que cette chambre de onze mètres carrés est la plus grande qu’il n’ait jamais eu). Ce qui défie les prix d’un studio dans la région, plutôt à 2.000 dollars.

Inspiré par un autre employé de Google

C’est après un stage d’été dans la compagnie qu’il commence à penser à ce nouveau logement. L'appartement utilisé lors de ce stage, même en prenant l’option la moins chère, lui coûtait toujours près de cent dollars par nuit:

«Pour tout l’argent que je dépensais dans mon appartement, j’étais à peine là. Je me levais, prenais le premier GBus vers Google, faisais de l’exercice, mangeais le petit-dej, travaillais, mangeais le déjeuner, travaillais, mangeais le diner, traînais à Google et enfin je prenais le bus pour rentrer chez moi, je préparais mon sac de sport pour le lendemain et j’allais me coucher», indique-t-il sur son blog.

L’idée d’utiliser le camion lui vient en s’inspirant de l’histoire de Ben Discoe. Un programmeur qui vivait dans un van sur le parking de Google. Après avoir lu que la sécurité de la firme ne l’avait pas réprimandé, il décida de se lancer lors de son retour chez Google après avoir acquis ses diplômes. Tout en optant pour une option «un peu plus personnelle» qu’un van. Il affirme au Washington Post que son choix est très respecté chez ses collègues et proches:

«Je suis toujours surpris de voir à quel point les gens sont réceptifs sur ce concept de vivre dans un camion. L’objectif que je poursuis, avec lequel je trouve le bonheur, est d’aller au lit en étant une meilleure personne que lorsque je me suis levé.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte