Partager cet article

Les jeunes Américains lisent plus que leurs aînés

Des adolescents singapouriens lors de la sortie du libre Harry Potter et les Reliques de la mort, le 21 juillet 2007 à Singapour |  REUTERS / Nicky Loh

Des adolescents singapouriens lors de la sortie du libre Harry Potter et les Reliques de la mort, le 21 juillet 2007 à Singapour | REUTERS / Nicky Loh

Une étude révèle les habitudes de lectures des Américains, aux antipodes des stéréotypes.

L’inconscient collectif voudrait, à l’heure d’internet et des réseaux sociaux, que les jeunes lisent moins qu’avant. Pourtant, une étude américaine de Pew Research cité par le Los Angeles Times dément ce cliché par les chiffres. Selon ces travaux, alors que 72% des adultes américains déclarent avoir lu au moins un livre au cours de la dernière année, ils seraient 80% à soutenir la même affirmation chez les 18-29 ans. À titre de comparaison, selon une enquête Ipsos de mars 2014, 90% de français avaient lu un livre dans l’année.

L’étude de Pew Research révèle des chiffres toutefois un peu plus inquiétant sur l’industrie du livre en général. Ainsi, la part des Américains lisant minimum un livre papier par an aurait baissé de 69% à 63%. Le livre électronique se porterait-il mieux alors? Ce n'est guère le cas. Le pourcentage de lecteurs d’e-book est passé de 28% à 27%. 

 

Le centre de recherche américain s’est aussi intéressé à la lecture en fonction du niveau de revenu, de la scolarisation, de l’âge, de l’origine ethnique ou du lieu d’habitation. On apprend par exemple que les personnes qui gagnent plus de 75.000$ par an sont environ 86% à lire un livre dans l’année tandis qu’ils ne sont que 60% chez ceux qui gagnent moins de 30.000$ par an.

 
 

Étonnamment la tranche d’âge des 50-64 ans serait celle qui lit le moins de livre. Sans surprise en revanche, plus le niveau d’étude augmente, plus les élèves ont de chances de s’intéresser à la lecture. 

Et en France ?

Et au pays des Hugo, Balzac, Proust et Zola, les jeunes lisent-ils plus de livres? En mars dernier, le Centre national du livre (CNL) publiait les résultats d’un sondage effectué auprès de 1.012 personnes, et on apprenait par exemple, chez les 15-24 ans, que seuls 12% d’entre eux estiment «lire beaucoup» et que seuls 39% le font d'abord pour le plaisir (contre 58% pour la moyenne des Français). Enfin, ils sont 45% à avouer lire de moins en moins, souvent par manque de temps, ou parce qu’ils ont du mal à trouver des livres qui les intéressent. 

Pour rappel, les trois plus grosses ventes de livres en France au cours de la dernière année étaient: Merci pour ce moment de Valérie Trierweiler (603.000 exemplaires), Cinquante nuances de Grey de E.L James (575.600 exemplaires) et Central Park de Guillaume Musso (556.000 exemplaires).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte