Culture

Brigitte Bardot: Tu les trouves jolies mes fesses?

Slate.fr, mis à jour le 28.09.2009 à 13 h 47

La star vient de fêter ses 75 ans.

A l'occasion des 75 ans, aujourd'hui lundi, de Brigitte Bardot, Magnum a réalisé un porfolio de 21 images sur la star des années 60. A ne pas rater...

***

Brigitte Bardot n'est «pas politiquement correcte», c'est «la déesse de l'insolence», «la première star multimédia». A 75 ans aujourd'hui, Brigitte Bardot, sa chevelure blonde, ses fesses rondes, sa carrière d'actrice continuent de faire couler l'encre. Dans Le Figaro, qui a demandé à différentes personnalités de commenter l'anniversaire de BB, le président de l'INA explique: «Je reste doublement fasciné par sa beauté sidérante d’abord et par l’ampleur du phénomène Bardot ensuite, qui me semble incarner comme nul autre une nouvelle phase de notre histoire: l’ère des images.»

L'ère Bardot commence en 1950, lorsque, devenue mascotte du magazine Elle, elle en fait la couverture. Ou peut-être commence-t-elle en 1952, lorsqu'elle apparaît à l'écran pour la première fois, dans Le Trou normand, inséparable de Roger Vadim — qu'elle s'apprête à épouser contre le gré de ses parents.

C'est Vadim qui lui offre le rôle qui la consacre sex symbol. Dans Et Dieu créa la femme, Bardot a 22 ans, nous sommes en 1956. Regard charbonneux, courbes parfaites et scandaleuses. Divorce et nouvelles idylles (Trintignan, Gainsbourg). Saint-Tropez et festival de Cannes. Bardot est la vedette par excellence.

Et puis vient l'année 1973, BB quitte les plateaux. Dans Ouest-France, un journaliste se souvient de l'avoir interviewée cinq ans après, lui rendant visite dans le bel appartement parisien où elle vivait recluse. Elle confie alors «le cinéma, je n'y reviendrai plus. D'ailleurs, je ne vais plus voir un seul film». Depuis 35 ans, elle tient parole et se consacre à la défense des animaux.

D'égérie du féminisme, de la liberté sexuelle, elle est devenue symbole de la défense de la nature. Elle se consacre aux bébés phoques et aux chiens battus, créé sa fondation en 1986 et se met à tenir des propos controversés. Elle est condamnée plusieurs fois pour «incitation à la haine raciale» à la suite de propos tenus sur les musulmans. «Il y en a marre d'être menés par le bout du nez par toute cette population qui nous détruit, détruit notre pays en imposant ses actes», déclarait-elle en 2006. Brigitte Bardot a déjà été condamnée à quatre reprises pour incitation à la haine raciale, écopant d'amendes allant de 10.000 francs en 1997 à 5.000 euros en 2004.

Malgré cela, 68% des Français disent avoir une bonne opinion de Brigitte Bardot, selon un sondage Ifop publié ce week-end dans «Sud-Ouest Dimanche». Un score qui atteint 72 pour cent chez les femmes, dont elle a si longtemps symbolisé l'émancipation.

Dans une interview accordée à Midi-libre, à l'occasion d'une exposition qui lui est consacrée à Boulogne-Billancourt, elle déclare: «Je suis une révoltée, depuis toujours. Je suis révoltée contre les atrocités commises sur terre, à l'encontre des animaux notamment, que nos dirigeants ne parviennent pas à éradiquer. Et je le suis évidemment aussi contre les misères exercées à l'encontre des êtres humains.»

Image de une: Nicolas Tikhomiroff / Magnum Photos; PARIS—Bardot, 1958

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte