Partager cet article

Si l'hiver est la saison de la grippe, ce n'est pas à cause du froid mais de l'air

Epidemia de Pánico / Panic Epidemy Eneas De Troya via Flickr CC License by

Epidemia de Pánico / Panic Epidemy Eneas De Troya via Flickr CC License by

Contrairement aux idées reçues, un air sec est plus mauvais qu'un air humide.

Chaque hiver, c'est la même chose. Le froid revient, les reniflements et la grippe avec. La BBC s'est donc demandé pourquoi est-ce qu'à chaque fois, les germes se propagent en hiver.

David Robson mentionne deux croyances populaires: on est en contact avec plus de gens et le froid affaiblit les défenses du corps. «Celles-ci jouent un rôle, explique-t-il, mais des analyses suggèrent qu'elles n'expliquent pas complètement l'émergence annuelle de la grippe».

En fait, indique la BBC, la réponse se trouve probablement dans l'air que l'on respire. Et contrairement à ce que l'on pense, c'est quand l'air est plus sec que la grippe se développe plus facilement comme le démontre une étude de 2010 de chercheurs de l'université de Columbia.

«À chaque fois que l'on lutte avec son rhume, on expulse de fine gouttes de particules depuis nos nez et bouches. Dans un air humide, ces particules vont rester au loin et tomber au sol. Mais dans un air sec, elles se cassent en plus petits bouts –qui deviennent si petits qu'ils restent en l'air pendant plusieurs heures ou jours. Résultat, pendant l'hiver, vous respirez un cocktail de cellules mortes, de mucus et de virus des gens qui ont visité la pièce dans laquelle vous vous trouvez.»

Se vacciner et bien se laver la main

Le média britannique indique par ailleurs que si rendre l'air un peu plus humide, en diffusant de la vapeur d'eau dans une pièce par exemple, peut aider dans les régions tempérées d'Europe et d'Amérique du nord, «des résultats contradictoires suggèrent que les germes agissent d'une certaine façon différemment dans les zones plus tropicales». La BBC explique tout cela parfaitement sur son site.

De son côté, The Independent donne quelques conseils plus classiques pour éviter de tomber malade cet hiver. Le quotidien britannique rappelle à ses lecteurs l'importance de se vacciner si vous en avez besoin, de se laver les mains, d'éviter de se toucher les yeux et la bouche, et de toucher aussi peu de choses que possible, mais souligne aussi que contrairement à ce que l'on croit encore fréquemment, ce n'est pas le froid qui enrhume. Le CDC américain conseille également de nettoyer et désinfecter les surfaces que l'on touche fréquemment.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte