Société

Nixon avait prédit en 1972 que Trudeau serait Premier ministre du Canada

Temps de lecture : 2 min

Au cours d'un gala officiel, le président américain avait fait des plans sur la comète. Justin Trudeau avait alors 4 mois.

Trudeau et sa famille, le 19 octobre 2015 (REUTERS/Chris Wattie)
Trudeau et sa famille, le 19 octobre 2015 (REUTERS/Chris Wattie)

Justin Trudeau sera donc bientôt le nouveau Premier ministre du Canada, après la victoire des libéraux aux élections générales du 19 octobre. Certains l’avaient vu venir de loin, de très loin même, remarque le site Newser.

En avril 1972, le président américain Richard Nixon avait ainsi porté un toast à l’avenir d’un Justin Trudeau, alors âgé de 4 mois, lors d’une visite diplomatique à Ottawa: «Je bois à la santé du futur Premier ministre du Canada, à Justin Pierre Trudeau». Pierre Trudeau, c’est le nom du père de Justin et chef du gouvernement canadien de 1968 à 1984 (période entrecoupée seulement d’une interruption de 10 mois), ce qui bien sûr a facilité la prophétie de Nixon.

Qui voudrait du soutien de Nixon?

Soucieux de rendre la politesse, Pierre Trudeau avait répondu à la suite de la délicatesse de Nixon à l’égard de son fils: «J’espère qu’il aura la grâce et l’habileté du Président».
Pour la grâce, on ne sait pas mais pour l’habileté, on souhaite à Justin Trudeau de d’en remontrer à Nixon sur ce chapitre, car celui-ci n’a pas toujours été aussi clairvoyant en politique qu’au-dessus du berceau des fils de ses homologues, ni très adroit.

Rappelons ainsi que Nixon a dû quitter son poste après le déclenchement de la procédure d’impeachment visant à le destituer pour son implication dans l’affaire du Watergate. Les faits, l'intrusion de cinq hommes par effraction dans les bâtiments du siège du Parti démocrate pour y installer du matériel d’écoute sur ordre de la Maison Blanche, constituant ce scandale avaient d’ailleurs eu lieu en juin 1972, quelques semaines après que Nixon a joué les pythies devant bébé Trudeau.

En conclusion d’un article à la gloire de Justin Trudeau, le site de la chaîne canadienne CBC se demande d’ailleurs ironiquement: «Qui voudrait du soutien de Nixon, de toutes façons?»

Newsletters

Légumes verts

Légumes verts

Les repas sans viande à la cantine ne défavorisent pas les plus précaires

Les repas sans viande à la cantine ne défavorisent pas les plus précaires

Si les ministres pouvaient lire les rapports des établissements publics placés sous leur tutelle, ou simplement faire une rapide recherche sur internet, ça leur éviterait de dire des âneries. Le nerf de la guerre, c'est l'accès aux légumes frais.

Études postcoloniales: que se joue-t-il vraiment dans les universités?

Études postcoloniales: que se joue-t-il vraiment dans les universités?

Dénoncées par certaines personnalités intellectuelles comme une révision militante de l'histoire coloniale, elles auraient envahi l'enseignement supérieur et la recherche en France.

Newsletters