Partager cet article

Les inégalités entre les sexes s’appliquent aussi aux problèmes cardiaques

Cœur | Camdiluv via Flickr CC License by CC

Cœur | Camdiluv via Flickr CC License by CC

Une étude américaine montre que l’âge affecte différemment le cœur selon le sexe des gens, ce qui implique de les traiter différemment.

Jusqu’à présent, il était prouvé que les femmes avaient une espérance de vie plus longue que les hommes. Un phénomène notamment dû au système immunitaire. Les globules blancs chez une personne de sexe féminin disparaissent moins vite que chez son homologue masculin, et pourraient même parfois augmenter lors de la vieillesse.

Cependant, une récente étude de l’université John Hopkins publiée dans Radiology montre que l’inégalité entre les sexes touche aussi le cœur. Selon Motherboard et Medical News Today, l’analyse de près de 3.000 personnes adultes, âgées de 54 à 94 ans, a permis de savoir que les traitements en cas de problème cardiaque devraient être spécifiques au sexe de la personne:

«C’est la première fois que nous faisons cette observation. Donc nous allons exiger plus de recherches pour en comprendre la cause et si elle se traduit par un besoin de traiter les patients différemment», a indiqué John Eng, le directeur de la recherche, à Motherboard.

La stratégie des cardiologues plus adaptée aux hommes qu’aux femmes

Lorsque l’on vieillit, le volume du ventricule gauche rétrécit. Il sert à envoyer le sang dans tout le corps, à part les poumons. Cependant, pour les hommes, la masse du ventricule gauche augmente alors qu’elle reste stable ou diminue légèrement pour les femmes, ce qui favorise les arrêts cardiaques.

Même si les chercheurs assurent que d’autres facteurs sont à prendre en compte selon les âges, cette découverte pourrait servir à ajuster le traitement fait aux femmes. Selon Motherboard, les cardiologues prescrivent des médicaments qui boostent les performances cardiovasculaires en réduisant l’épaisseur du muscle cardiaque, pour réduire le risque des problèmes cardiaques. Les récentes recherches suggèrent que cette stratégie bénéficierait logiquement plus aux hommes qu’aux femmes. Aux États-Unis, environ cinq millions de personnes souffrent d’insuffisance cardiaque.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte