Partager cet article

Pie XII, le pape qui aurait tenté de faire assassiner Hitler

Cesare Orsenigo nonce apostolique en Allemagne avec Hitler et Von Ribbentrop | légende | Bild via Flickr CC License by

Cesare Orsenigo nonce apostolique en Allemagne avec Hitler et Von Ribbentrop | légende | Bild via Flickr CC License by

Le souverain pontife considéré comme complaisant avec le nazisme aurait secrètement tenté de tuer le chancelier du IIIe Reich.

«Le pape d’Hitler». C’est ainsi qu’est surnommé Pie XII depuis 1945, à cause de son assourdissant silence autour de la barbarie nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Vatican est même accusé d’avoir aidé les criminels allemands à fuir vers l’Amérique du Sud, une fois la guerre terminée. Pourtant, d’après Salon.com qui s'appuie sur le livre de Mark Riebling intitulé L’Église des espions: la guerre secrète du Pape contre Hitler, Pie XII était, malgré son mutisme, farouchement opposé au dictateur et à sa politique. 

Élu le 12 mars 1939, le nouveau pape est semble-t-il réticent dès sa prise de fonction au personnage d’Hitler. Mais la vraie fracture apparaît le 1er septembre 1939. Les forces allemandes lancent alors la blitzkrieg sur la Pologne qui avait été un rempart catholique entre la Prusse protestante et la Russie orthodoxe. Cependant, le pape choisit de garder la «neutralité» de l’église, selon le magazine en ligne américain: 

«En guerre, le Vatican a essayé de rester neutre. Parce que le pape représente les catholiques dans toutes les nations, il devait apparaître impartial. Prendre position obligerait certains catholiques à trahir leur pays, et d'autres leur foi.»

Soutien à la Résistance allemande

Le pape confiera à l'ambassadeur de France en Pologne lorsque Varsovie tombera: «Vous savez de quel côté se trouvent mes sympathies. Mais je ne peux pas le dire.» En 1942, il apprendra le sort que les nazis réservent aux Juifs. Aucune déclaration ni aucune prise de positions. Pourtant, en secret, Pie XII aurait bien essayé de changer les choses.

Le site conservateur Breibart.com détaille quelques-unes des actions secrètes rapportées par le livre de Mark Riebling. Pie XII aurait servi d'entregent et de soutien logistique auprès d'un groupe clandestin d'Allemands déterminés à renverser Hitler. Mais les nombreuses tentatives de ces derniers pour assassiner le dictateur allemand ont toutes échoué.

Un réseau d'espions

Pie XII pouvait également compter sur un réseau d'espionnage actif qui aurait notamment volé des documents au domicile d'Hitler, fait circuler des papiers secrets appartenant au garde du corps du Führer et récupéré des plans de guerre allemands.

Le Vatican, par l'intermédiaire du pape François, a récemment annoncé qu’il déclasserait tous les documents de cette période pour enfin lever le voile sur cette période trouble pour l’église. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte