Culture

L'État et les nouvelles technologies effraient les Américains

Temps de lecture : 2 min

L'université Chapman vient de publier un classement des principales peurs des Américains après avoir interrogé 1.500 personnes.

Fear dryhead via Flickr CC License by
Fear dryhead via Flickr CC License by

Le classement le plus anxiogène de l’année vient tout juste de sortir, signale Pacific Standard. Et il est l’œuvre de l’université Chapman en Californie. C’est la seconde fois que la faculté sonde les tourments de la psyché américaine. Les conclusions de cette consultation, réalisée auprès de plus de 1.500 personnes vivant dans différents États américains, montrent la montée en puissance des menaces liées au numérique.

Sur les dix premières peurs les plus répandues de l’autre côté de l’océan atlantique, trois relèvent directement des nouvelles technologies: le cyberterrorisme (deuxième de la liste avec les suffrages de 44,8% du panel), la récupération d’informations personnelles par les entreprises (44,6%), par l’État (41,4%). Les autorités sont visiblement dans l’œil du cyclone dans la mesure où ce sont les possibilités de les corrompre qui terrifient le plus les Américains (58%). Les attaques terroristes figurent au bord du podium avec 44,4% des individus ayant répondu en avoir peur ou très peur. Ce score explique peut-être partiellement que 36,5% du panel craint que l’État ne se mette à contrôler avec plus de rigueur les ventes d’armes.

Les serpents passent avant l'environnement

Le sociologue Christopher Bader analyse ce classement qu’il a contribué à établir: «Les gens craignent généralement ce sur quoi ils n’ont pas de contrôle, et la technologie comme l’avenir de l’économie sont deux domaines de l’existence que les Américains trouvent actuellement très imprévisibles.» L’effondrement de l’économie américaine effraie ainsi près de 40% des sondés. Quelques années après l’explosion de la crise des subprimes et alors que la question de la dette continue d’avoir des répercussions sur la scène politique européenne, les soucis des Américains concernant l’avenir financier de leur foyer n’arrivent qu'en position secondaire: la faillite personnelle n’agite que 37,4% des gens, tandis que les fraudes à la carte bleue inquiètent 36,9% de l’échantillon.

Les traditionnelles phobies ne sont pas absentes de l’étude. La peur des reptiles concerne 33% des personnes interrogées. Un pourcentage d’autant plus impressionnant que les angoisses liées au dérèglement climatique ne trouvent, elles, un écho qu’auprès de 30% du panel.

Entre malice et consternation, l’article de Pacific Standard émet une proposition: «Peut-être que pour obtenir l’attention des gens à ce sujet il faudra publier une étude liant le réchauffement planétaire à une explosion de la population des reptiles.»

Slate.fr

Newsletters

Pour prendre conscience du talent d'Aretha Franklin, il faut écouter «One Step Ahead»

Pour prendre conscience du talent d'Aretha Franklin, il faut écouter «One Step Ahead»

Depuis l’annonce de sa mort, les tubes de la chanteuse tournent en boucle. Superbes, certes, mais pas autant que «One Step Ahead», chanson qui résume parfaitement cette facette intimiste moins connue de la reine de la soul.

L'esthétique des laveries automatiques londoniennes

L'esthétique des laveries automatiques londoniennes

Joshua Blackburn adore les laveries automatiques. De là lui est venue l'idée du projet Coinop_London: dresser le portrait de Londres à travers ses laveries. «J'aime l'idée de se concentrer sur une petite tranche de la vie urbaine pour voir ce...

«Sexcrimes», objet cinématographique jouissif et stimulant

«Sexcrimes», objet cinématographique jouissif et stimulant

Le thriller à tiroirs de John McNaughton aurait pu tomber dans l'oubli. C'était sans compter sur sa posture terriblement aguicheuse, ses rebondissements mémorables et son second degré permanent.

Newsletters