Partager cet article

Compter les grains de beauté sur le bras droit permet d’évaluer le risque de cancer de la peau

La plage Hamasaka Kenmin à Shinonsen au Japon / 663highland via Wikimédia License by

La plage Hamasaka Kenmin à Shinonsen au Japon / 663highland via Wikimédia License by

Avoir plus de onze grains de beauté sur le bras droit est signe d’un risque élevé de cancer de la peau, comme le signale une étude anglaise du très sérieux King’s College de Londres.

Et si les risques de cancer de la peau pouvaient se détecter en quelques secondes grâce à un simple calcul? C’est ce que pense une équipe de chercheurs du King’s College de Londres, qui vient de publier les résultats d’une étude dont le but était de faciliter la détection et la prévention des cancers de la peau.

Le Guardian explique sur son site que les experts affirment avoir trouvé un moyen simple et rapide pour déterminer si un patient risque de développer un mélanome: le nombre de grains de beauté sur le bras droit.

Pour cela, les auteurs de l’étude on examiné les données provenant de 3.594 jumelles en relevant le nombre de grains de beauté sur dix-sept zones différentes du corps et en notant à chaque fois le type de peau, de cheveux, la couleur des yeux et la présence ou non de tâches de rousseur. Les données ont ensuite été comparées avec d’autres études impliquant des hommes et des femmes.

Résultat: le nombre de grains de beauté serait un indicateur efficace du risque de cancer de la peau. «On estime qu’entre 20 et 40% des mélanomes pourraient provenir de grains de beauté préexistants, et avoir plus de 100 grains de beauté sur le corps est un “prédicteur fort”», écrit le journal. Et pour cela, le bras droit semble être le meilleur indicateur.

Seuil des cent grains de beauté

The Independent, qui relaie aussi l’étude, note que les gens avec plus de sept grains de beauté sur leur bras droit ont neuf fois plus de chances d’avoir plus de cinquante grains de beauté sur leur corps, et donc d’avoir de cancer de la peau. Le risque est encore plus élevé pour ceux ayant plus de onze grains de beauté sur cette partie du corps, souvent signe que le seuil des cent grains de beauté est passé:

«Les résultats pourraient avoir un impact significatif sur les premiers soins, explique sur le site Simone Ribero, l’une des auteurs de l’étude, permettant aux médecins généralistes de mieux estimer le nombre total de grains de beauté chez un patient extrêmement rapidement via une partie accessible du corps. Cela pourrait dire que plus de patients ayant un risque de mélanome pourront être identifiés et pris en charge.» 

C’est pour cela qu’il est très important de regarder régulièrement ses grains de beauté. La BBC rappelle ainsi qu’il faut s’assurer qu’ils ne changent pas de couleur, que le volume reste le même, que leurs contours ne sont pas irrités et qu’ils ne saignent pas. Et surtout, en cas de doute, ne pas hésiter à consulter son médecin traitant.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte