Santé / Sciences

Non, la taille ne compte pas. Celle du cerveau, du moins...

Temps de lecture : 2 min

Une nouvelle étude s'intéresse au rapport entre les paramètres physiques du cerveau et notre intelligence.

/
Cerveau | A health blog via Flickr CC License by CC

Voilà cent cinquante ans que l'on fait l'association entre l'intelligence et la taille du cerveau. Il était donc temps que les scientifiques se penchent un peu plus sérieusement sur la question. Surtout qu'à en croire les travaux combinés de chercheurs autrichiens, hollandais et allemands qui ont épluché 88 études impliquant 8.000 personnes, on n'avait tout faux.

«Bien qu'une faible corrélation puisse exister entre les deux, dans les faits, le volume du cerveau n'a en réalité que peu d'incidence sur l'intelligence», confie à Neuroscience & Biobehavioral Reviews Jakob Pietschnig de l'université de Vienne.

Structure et intégrité

Ainsi, si les hommes ont tendance à avoir un cerveau plus volumineux que les femmes, ils n'obtiennent pas de meilleurs résultats aux tests de QI, rappelle le site Newser qui s'est intéressé au sujet.

«La structure du cerveau et son intégrité ont une influence bien plus primordiale sur notre intelligence, ajoute Jakob Pietschnig. Le volume n'est qu'une des variables aléatoires de nos mécanismes cognitifs.»

Slate.fr

Newsletters

L'équivalent de combien de cigarettes fumez-vous en respirant l'air des villes?

L'équivalent de combien de cigarettes fumez-vous en respirant l'air des villes?

Dans certaines villes, la pollution est telle que le simple fait de respirer équivaut à fumer jusqu'à 65 cigarettes par jour.

Les véritables vertus des bactéries dans nos intestins

Les véritables vertus des bactéries dans nos intestins

Pour certains scientifiques, le pouvoir des bactéries qui peuplent notre tube digestif a été trop longtemps sous-estimé. Elles pourraient notamment nous préserver de certaines maladies et influer sur notre humeur. Mais attention aux assertions précoces.

Cœur et post-partum, une période critique pour les femmes

Cœur et post-partum, une période critique pour les femmes

Six semaines après l'accouchement, les risques d'une insuffisance cardiaque mortelle sont démultipliés.

Newsletters