Partager cet article

Non, la taille ne compte pas. Celle du cerveau, du moins...

Cerveau | A health blog via Flickr CC License by CC

Cerveau | A health blog via Flickr CC License by CC

Une nouvelle étude s'intéresse au rapport entre les paramètres physiques du cerveau et notre intelligence.

Voilà cent cinquante ans que l'on fait l'association entre l'intelligence et la taille du cerveau. Il était donc temps que les scientifiques se penchent un peu plus sérieusement sur la question. Surtout qu'à en croire les travaux combinés de chercheurs autrichiens, hollandais et allemands qui ont épluché 88 études impliquant 8.000 personnes, on n'avait tout faux.

«Bien qu'une faible corrélation puisse exister entre les deux, dans les faits, le volume du cerveau n'a en réalité que peu d'incidence sur l'intelligence», confie à Neuroscience & Biobehavioral Reviews Jakob Pietschnig de l'université de Vienne.

Structure et intégrité

Ainsi, si les hommes ont tendance à avoir un cerveau plus volumineux que les femmes, ils n'obtiennent pas de meilleurs résultats aux tests de QI, rappelle le site Newser qui s'est intéressé au sujet.

«La structure du cerveau et son intégrité ont une influence bien plus primordiale sur notre intelligence, ajoute Jakob Pietschnig. Le volume n'est qu'une des variables aléatoires de nos mécanismes cognitifs.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte