Sciences / Monde

Et si on avait découvert les vestiges de Sodome?

Temps de lecture : 2 min

Explorateurs et chercheurs fouillent depuis des années pour trouver les villes bibliques de Sodome et Gomorrhe. Et peut-être que leur quête est en train d’aboutir.

Tableau du peintre Pieter Schoubroeck représentant la destruction de Sodome et Gomorrhe | via Wikimedia Commons (domaine public)

«Le soleil se levait sur la terre quand Lot entra dans le Tsoar. Alors l'Éternel fit tomber sur Sodome et sur Gomorrhe une pluie de soufre et de feu; ce fut l'Éternel lui-même qui envoya du ciel ce fléau.»

Voilà pour ce qui est de la parole divine inscrite dans la Genèse. Mais ces villes ont-elles réellement existé? Cette question pourrait enfin trouver une réponse, à en croire le Washington Post. La ville de Sodome située, selon la Bible, au sud de la mer Morte dans l’actuelle Jordanie, aurait été retrouvée par l’archéologue américain Steven Collins et son équipe. Elle serait cachée dans le sud de la vallée du Jourdain à une dizaine de kilomètres au nord de l’embouchure du fleuve, dans un lieu appelé Tall el-Hammam.

Collins était interrogé par le magazine Popular Archeology sur sa découverte :

«Tall el-Hammam respecte tous les critères de Sodome dont parlent les textes. [...]

Lorsque nous avons exploré la région, le choix de Tall el-Hammam était une évidence car il était au moins cinq à dix fois plus grand que tous les autres sites de l’âge de bronze de la région.»

Une vidéo de 2014 montre l’archéologue sur le site.

Cependant, bien qu’il soit probable que la ville retrouvée soit Sodome, rien ne le prouve encore formellement à ce jour. Les équipes d’archéologues sur place comptent accentuer leurs recherches pour apporter une preuve indiscutable.

Slate.fr

Newsletters

«Une telle histoire est-elle classique dans le milieu des sexfriends?»

«Une telle histoire est-elle classique dans le milieu des sexfriends?»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Y., une jeune femme qui s'interroge sur la véritable nature de la relation qu'elle vit avec son sexfriend.

«Cette histoire de statues, ça me permet de vivre encore plus de sexe dans ma vie»

«Cette histoire de statues, ça me permet de vivre encore plus de sexe dans ma vie»

Ruth aime les statues, mais plus que vous l'imaginez. Le type d'attirance qu'elle ressent s'appelle du pygmalionisme (ou de l'agalmatophilie, au choix).

Pourquoi la sonde Parker ne va pas fondre près du Soleil

Pourquoi la sonde Parker ne va pas fondre près du Soleil

La sonde solaire de la Nasa est parti en direction de l'étoile ce 12 août.

Newsletters