Culture

La broderie, c’est érotique

Temps de lecture : 2 min

On savait le point de croix tendance, mais pas aussi sexy.

Des broderies érotiques de la «créatrice de délicatesses textiles érotico-surréalistes». Crédit: Olga Mathey (Vertiglia)
Des broderies érotiques de la «créatrice de délicatesses textiles érotico-surréalistes». Crédit: Olga Mathey (Vertiglia)

On savait que, depuis quelques années, surpiquer était redevenu «dans le vent», que le point de croix était tendance et que poser une boutonnière, c’était vraiment hipster. Trentenaires et vingtenaires se bousculent dans les ateliers de couture parisiens, pour filer leur créativité. Et voilà qu’on apprend aussi, au détour d’un entretien passionnant menée par le Cabinet de curiosité féminine, que la broderie, c’est terriblement sexy.

Qui a dit que la broderie, c’était pour les vieux? Ou plutôt, pardonnez-moi cet âgisme, pour les personnes asexuées? Olga Mathey, créatrice de broderies érotiques à Bruxelles, va détricoter toutes les images pouissiéreuses que vous aviez sur le sujet. Et d’abord parce que geste est en lui-même, symboliquement, «une pénétration», selon l’artiste:

«Ce n’est qu’après plusieurs années et lectures que j’ai vu aussi la symbolique. (...) La broderie n’est pas quelque chose de doux, parfois on se pique, le sang tache le tissu, c’est tout un monde répétitif, méditatif, c’est épuisant et en même temps je suis accro, comme une transe, comme faire l’amour», raconte-t-elle.

Quoi de plus érotique qu’un coussin où l’on se «frotte lorsqu’on s’émoustille»?

Une occasion aussi de découvrir sur le site de l’artiste ses créations oniriques, truffées de squelettes, d’animaux et de danses lascives, comme les rêves des personnes qu’elle rencontre et qu’elle questionne sur leur intimité, au cours de ses voyages en Amérique latine. Là-bas, «les femmes se regroupent entre elles pour pouvoir broder, et discuter de choses de leur condition de Femme, des droits sexuels, c’est une forme de lutte». En somme, la broderie, ça n’est pas seulement sexy, c’est peut-être aussi une activité profondément féministe.

Slate.fr

Newsletters

Qu’aurait pensé Charlemagne de nos reconversions professionnelles en série?

Qu’aurait pensé Charlemagne de nos reconversions professionnelles en série?

Beaucoup de gens aujourd'hui changent de métier au moins une fois dans leur vie. Mais qu'en était-il au Moyen Âge?

Lou, l'héroïne qui grandit entre les cases

Lou, l'héroïne qui grandit entre les cases

À l’occasion de la sortie du huitième tome de la série, l’auteur Julien Neel revient sur la conception de sa BD culte. Papier réalisé par un journaliste de 43 ans et une jeune pousse de 10 ans.

Ce qu'il se passe quand Banksy tague un mur

Ce qu'il se passe quand Banksy tague un mur

Ces personnes ont été Banksyées. Elles racontent.

Newsletters