Monde

Aux États-Unis, les bébés tuent aussi

Repéré par Lorenzo Calligarot, mis à jour le 15.10.2015 à 12 h 25

Repéré sur Washington Post, New York Times

Depuis le début de l'année, des enfants de moins de 3 ans sont à l’origine d’au moins 43 incidents par armes à feu

Des enfants à la réunion annuelle de la NRA à Houston au Texas le 4 mai 2013 | REUTERS / Adrees Latif

Des enfants à la réunion annuelle de la NRA à Houston au Texas le 4 mai 2013 | REUTERS / Adrees Latif

Avec environ 30.000 décès, les États-Unis détiennent le triste record du nombre de tués chaque année par armes à feu, loin devant la Suisse et la Turquie. Dans un pays où il y a plus d’armes que d’habitants, pas étonnant de voir que de très jeunes enfants sont parfois impliqués dans des accidents. 

Le Washington Post rapporte des chiffres éloquents sur la situation. Le quotidien américain a recensé pas moins de 43 incidents par armes à feu, déclenchés par un enfant de moins de 3 ans cette année. Le journaliste précise en plus, que ce n’est que le fruit que de quelques recherches sur des sites d’informations et que beaucoup d’accidents non-mortels ne sont pas évoqués dans les médias. Cette semaine, c’est par exemple un jeune garçon de 2 ans qui a accidentellement tiré sur sa grand-mère avec un revolver 357. Magnum. L’arme était à proximité de l’enfant sur le siège arrière de la voiture.

Depuis le 1er janvier, treize enfants se sont accidentellement tués avec une arme, dix-huit se sont blessés, dix ont blessé quelqu’un d’autre et deux ont même tué quelqu’un. Les histoires comme celle-ci défrayent la chronique environ une fois par semaine. Le Missouri est l’État le plus touché avec cinq incidents comptabilisés depuis le début de l’année.

Des solutions existent

Pour Everytown, une association qui se bat pour un contrôle plus strict des armes, ces accidents ne sont pas une fatalité. Ils estiment même que «plus des deux-tiers de ces tragédies pourraient être évitées si les propriétaires d'armes les stockaient de manière responsable et empêchaient les enfants d'y accéder»

La National Rifle Association, le lobby des armes aux États-Unis, n’est pas de cet avis et propose une réponse récurrente: toujours plus d’armes pour permettre à chacun de se défendre. Des solutions sont, pourtant, envisageables comme le stockage sécurisé des armes à la maison ou la mise en place d’armes avec détecteurs d’empreinte digitale intégrés pour que seul le propriétaire puisse s’en servir.

accidentsmortsenfantsarmesNRA
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte