Culture

La nouvelle série de Lena Dunham est une comédie sur le féminisme dans les années 1960

Temps de lecture : 2 min

Lena Dunham © 2014 HBO
Lena Dunham © 2014 HBO

Lena Dunham, qui dissèque depuis trois ans la génération Y dans Girls, a décidé de fixer désormais sa caméra sur une autre génération: les baby boomers. L'auteure, actrice et réalisatrice a vendu un pilote se déroulant dans les années 1960, intitulé Max, à HBO, qui diffuse déjà Girls.

La série mettra en scène Lisa Joyce, star de Boardwalk Empire, dans le rôle de Maxine Woodruff, auteure ambitieuse mais de bas étage qui se retrouve par inadvertance au cœur du mouvement de la deuxième vague féministe. Évidemment, cette idée de départ –celle d'une jeune femme prometteuse, symbolisant les aspirations de toute une génération– rappelle très fortement le travail de Dunham sur Girls. Il n'est donc pas surprenant qu'elle soit rejointe pour produire Max par trois anciennes de Girls: Jenni Konner –avec qui elle dirige la newsletter Lenny Letter–, Ilene Landress et Murray Miller– qui a aussi écrit le pilote de Max.

La série Girls, qui a notamment remporté les prix de «meilleure série» et «meilleure actrice» pour Lena Dunham en 2013 aux Golden Globes, devrait s'arrêter à la saison 6. Début 2016, la cinquième saison sera diffusée. Elle se déroule au Japon.

[Traduit et adapté]

Sharan Shetty

Newsletters

Un tour du monde par Locarno

Un tour du monde par Locarno

Du 1er au 11 août, la 71e édition de la manifestation tessinoise a rappelé l'importance des enjeux liés aux grands festivals de cinéma, et offert un panorama stimulant et diversifié, avec vues sur les horreurs contemporaines.

On connait enfin la vérité sur la fin d'Inception

On connait enfin la vérité sur la fin d'Inception

[Attention Spoiler] C'est l'acteur Michael Caine qui la révèle

L'appropriation culturelle, un concept dangereux

L'appropriation culturelle, un concept dangereux

Interdire à l'autre de parler ou d'écrire sur des sujets auxquels il serait par essence étranger me semble être un processus mortifère pour les démocraties.

Newsletters