Boire & manger

Burger King veut mettre ses burgers au menu des cosmonautes russes

Temps de lecture : 2 min

Bientôt des Whoppers en apesanteur?

/
California Whopper | Joey via Flickr CC License by

Le directeur de Burger King Russie a proposé de fournir les cosmonautes du pays en hamburgers... dans des tubes. Les chercheurs russes en charge des repas des cosmonautes se sont dits prêts à réfléchir à cette proposition, selon l’Associated Press.

Lyudmila Pavlova, qui dirige le département alimentation dans l’espace de l’Académie des Sciences de Russie, a ainsi déclaré:

«Nous ne sommes pas opposés à cette possibilité, surtout si la nourriture est bonne et si les cosmonautes l’apprécient.»

«Je suis contre l'idée des burgers»

Comme le souligne le site Eater, ces hamburgers seraient servis «dans des tubes » pour plus de maniabilité, mais «la manière dont ça pourrait fonctionner n'est pas très claire –un tube à compression de pâte au goût burger et fromage? Un push-up pop [tube utilisé dans certaines glaces…] à la viande?»

Une partie de l’équipe est cependant contre ce projet. Alexander Agureyev, qui supervise l’approvisionnement de la Station spatiale internationale à l’Académie des Sciences de Russie, est rétif au clash culturel:

«Personnellement, je suis contre l’idée des burgers. C’est de la nourriture de restauration rapide qui n’est pas habituelle dans notre pays.»

Les astronautes de la Station spatiale internationale peuvent en tous cas déjà boire du café

Plutôt bortsch ou poulet teriyaki?

Comme le précise encore l'Associated Press, les menus des astronautes sont généralement constitués d’aliments réfrigérés, déshydratés ou en conserve, avec des durées de conservation longues. Mais il y a des spécificités nationales: les astronautes américains ont droit à tout un ensemble de plats internationaux ou de fast-foods, allant de l'hamburger au poulet teriyaki, tandis que les cosmonautes russes trouvent habituellement à leur menu des plats plus traditionnels, comme le bortsch ou le cottage cheese.

Les astronautes de la Station spatiale internationale peuvent en tous cas déjà boire du café, grâce à une machine à expresso spécialement conçue pour eux, ou contempler du whisky japonais (qui est dans l’espace pour vieillir tranquillement, pas pour être bu). La Nasa réalise aussi des tests de culture de laitue, ce qui pourrait permettre, comme le souligne Eater.com, de produire de belles salades pour accompagner les burgers de l’espace.

Slate.fr

Newsletters

Jean-François Revel, académicien, gourmet et arpenteur de restaurants

Jean-François Revel, académicien, gourmet et arpenteur de restaurants

De lui, on retient ses nombreux écrits. L'écrivain et journaliste avait une passion: la gastronomie, surtout avec ses amis. Portrait d'un homme de (bons) goûts.

Convaincre un fou de whisky de passer au rhum: mode d'emploi

Convaincre un fou de whisky de passer au rhum: mode d'emploi

Votre mission si vous l’acceptez: convertir au spiritueux de canne un amateur de single malt. Malgré les cris d’orfraie qu'il ne manquera pas de lancer, rassurez-vous, c'est moins compliqué qu'il n'y paraît.

Les restaurants sont devenus bruyants (et ce n'est pas uniquement la faute des clients)

Les restaurants sont devenus bruyants (et ce n'est pas uniquement la faute des clients)

Le bruit arrive en haut du classement des plaintes de la clientèle.

Newsletters