Boire & manger / Santé

Dîner seul deviendrait-il socialement acceptable (et bon pour la santé)?

Temps de lecture : 2 min

De plus en plus de personnes n'hésitent plus à réserver une table pour un repas en solitaire.

Restaurant | Guian Bolisay via Flickr CC License by CC
Restaurant | Guian Bolisay via Flickr CC License by CC

S’il vous arrive de dîner seul, rassurez-vous, vous n’êtes pas si seul que cela: le nombre de réservations pour des soirées en solo au restaurant a augmenté de 62% en deux ans, révèle une étude de la plateforme de réservations OpenTable. La honte longtemps attachée au fait de dîner seul est-elle en train de doucement s’évaporer, à mesure que la gastronomie se démocratise… et que l’individualisme gagne du terrain?

«Un restaurant éphémère créé en 2013 à Amsterdam prouve que les solitaires amateurs de bonne bouffe pourraient être plus nombreux qu’on ne le croit», faisait remarquer notre journaliste Mélissa Bounoua il y a plus d’un an, à l’ouverture du restaurant Eenmaal, qui propose 10 tables pour… une personne.

Le restaurant Eenmaal est le premier à avoir proposé uniquement des tables pour une personne. Crédit: Marina Van Goor

Le cerveau se repose

À Paris, certains sites spécialisés n’hésitent plus à recommander cette expérience en solitaire. Le fooding propose une catégorie «manger seul». Et aubistro.com prodigue des conseils pour «bien choisir un restaurant pour dîner seul».

Si vous mangez lentement, être accompagné de quelqu’un qui mange trop vite perturbe

Autre argument en faveur de ce plaisir solitaire tout à fait avouable, plusieurs études indiquent qu'il pourrait être bon pour la santé, relève la revue Psychology today. Se retrouver face à son assiette permettrait en effet au cerveau de se reposer et de repartir à neuf, selon la psychologue Sherrie Bourg Carter.

Tout dépend, aussi, de vos habitudes alimentaires. Des chercheurs comme Brian Wansink, de l’université Cornell, cité par le site Medical daily, ont observé une tendance à s’imiter. Si vous mangez trop ou trop peu quand vous êtes seul, et que les convives sont nombreux, manger à plusieurs vous sera bénéfique, car vous vous conformerez plus facilement à la norme. En revanche, si vous mangez lentement, et raisonnablement, et êtes accompagné de quelqu’un qui mange trop et trop vite, il y a des chances que cela vous perturbe...

Newsletters

La France du pain est coupée en deux

La France du pain est coupée en deux

Entre néo-méthodes traditionnelles au levain naturel et façonnage inspiré par la grande distribution en périphérie, l'artisan standard de centre-ville a du souci à se faire.

Bonnes tables de la rentrée parisienne, bistrots et brasseries

Bonnes tables de la rentrée parisienne, bistrots et brasseries

Et la cheffe Stéphanie Le Quellec, à deux pas de l'Élysée, probablement double étoilée en 2020.

La morue à la polenta ne s'en laisse Paolo Conte

La morue à la polenta ne s'en laisse Paolo Conte

Une vieille chanson de Paolo Conte, et c'est tout le parfum de la farine de maïs en train de cuire qui renvoie un Italien en enfance, à la manière des petites madeleines de Proust.

Newsletters