Monde

Un village serbe prêt à se convertir à l’islam pour sauver son église

Temps de lecture : 2 min

Une tornade avait gravement endommagé l’édifice en juillet 2014.

Des chrétiens orthodoxes de Serbie à Via Dolorosa retracent l’itinéraire de Jésus, le 10 Avril 2015 | REUTERS / Baz Ratner
Des chrétiens orthodoxes de Serbie à Via Dolorosa retracent l’itinéraire de Jésus, le 10 Avril 2015 | REUTERS / Baz Ratner

Jacques Prévert disait: «Dans chaque église, il y a toujours quelque chose qui cloche.» Et ce n'est pas à Sopic, un village serbe situé à proximité de Belgrade, qu'on va le contredire. Les paroissiens attendent depuis plus d’un an la reconstruction de leur église après qu’une tornade a déchiré le toit et endommagé la structure et les cloches. Global Voice rapporte que les villageois seraient même prêts à «se convertir à l’Islam collectivement» si rien n’est fait, car ils estiment que le patrimoine musulman est mieux protégé par les autorités serbes.

Dans une région encore divisée par les problèmes religieux, la loi serbe accorde en effet une protection particulière aux édifices religieux des minorités. Le prêtre local Mirko Tesic pense, pour sa part, qu’il faut démolir le bâtiment qui est obsolète et menacé par un glissement de terrain.

«Garder Jésus-Christ dans notre cœur»

Predrag Lazarevic, un descendant des bâtisseurs de l’église, s’insurge et a écrit, avec des membres de la paroisse, au chef de l’Église orthodoxe serbe dans une lettre relayée par le quotidien serbe Alo!:

«Si nous ne recevons pas votre soutien, dont nous attendons en tant que membres de la foi et de vos fidèles, nous serons obligés, que Dieu nous pardonne, de nous convertir à l'Islam collectivement afin que nous puissions, en conformité avec les lois positives de la République de Serbie, recevoir une meilleure protection de nos temples et de garder notre Seigneur Jésus-Christ dans nos cœurs.»

Les fidèles de Sopic ne sont pas totalement opposés à l’idée de construire une nouvelle église dans le village, à condition de préserver l’ancienne.

Slate.fr

Newsletters

À quai

À quai

Il a fallu 10 minutes à un enfant de 11 ans pour pirater les résultats d’une élection américaine

Il a fallu 10 minutes à un enfant de 11 ans pour pirater les résultats d’une élection américaine

Et si, finalement, rien ne valait le bon vieux bulletin de vote en papier?

Un tour du monde par Locarno

Un tour du monde par Locarno

Du 1er au 11 août, la 71e édition de la manifestation tessinoise a rappelé l'importance des enjeux liés aux grands festivals de cinéma, et offert un panorama stimulant et diversifié, avec vues sur les horreurs contemporaines.

Newsletters