Partager cet article

France - Nouvelle-Zélande 2015, un match nul sur le plan vestimentaire

Le Néo-Zélandais Joe Rokocoko et le Français Tony Marsh lors du match pour la troisième place de la Coupe du monde 2003 | REUTERS/Kieran Doherty.

Le Néo-Zélandais Joe Rokocoko et le Français Tony Marsh lors du match pour la troisième place de la Coupe du monde 2003 | REUTERS/Kieran Doherty.

Voir un classique du rugby avec des maillots fantaisistes, c'est toujours triste.

Il fut un temps où un France - Nouvelle Zélande en Coupe du monde de rugby ressemblait à ça.

REUTERS/Jacky Naegelen

On parle certes d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas forcément connaître, puisqu'il s'agit du match de classement de la Coupe du monde 2003, très largement dominé par la Nouvelle-Zélande (40-13). La France en bleu, les All Blacks en noir, rien que du très logique. Les mêmes couleurs que lors des trois glorieuses du rugby français contre les Blacks: le «Bastille Day» d'Auckland en 1979, l'«essai du bout du monde» de 1994, le renversement de situation de Twickenham en 1999.

Samedi 17 octobre, les Blacks seront toujours en noir, mais les Bleus joueront en rouge, comme l'explique le Huffington Post:

«Le XV de France sera obligé de jouer en rouge samedi contre la Nouvelle-Zélande, les All Blacks ayant remporté le tirage au sort qui précède la rencontre. Et évidemment, les Néo-Zélandais n'allaient pas se priver de jouer dans leur tunique fétiche, à la différence des Bleus, qui devront revêtir le maillot rouge à Cardiff pour ce quart de finale de la Coupe du monde. C'est Jean Dunyach, responsable de la délégation française pour le Mondial, qui en a fait l'annonce ce mercredi 14 octobre à la mi-journée.»

Clash des couleurs

Si les Bleus devront abandonner leurs couleurs habituelles, c'est la faute à un bleu encore jugé trop sombre (même s'il l'est pourtant moins qu'en 2007) pour être facilement distingué du noir des Blacks: ceux-ci peuvent jouer en noir contre des Bleus en rouge, ou en blanc contre des Bleus en bleu, mais les deux équipes ne peuvent pas porter simultanément leurs couleurs traditionnelles. Pendant la Coupe du monde, événement médiatique mondial, les diffuseurs sont en effet particulièrement sensibles aux possibles «clashs» de couleurs: cela avait par exemple valu à l'Angleterre d'affronter en 2011 l'Argentine avec un maillot noir ressemblant dangereusement à celui des All Blacks, alors que, deux ans plus tôt, les mêmes équipes s'étaient affrontées avec leurs maillots habituels, blancs pour l'Angleterre, rayés ciel et blanc pour l'Argentine.

Déjà, en 2007, l'équipement bleu nuit des Français nous avait valu un abominable maillot gris clair néo-zélandais en quart de finale, lors de la victoire tricolore à Cardiff (20-18). Un changement qui avait à l'époque été très mal vécu par les perdants, qui avaient multiplié les éditos vengeurs contre la Fédération internationale de rugby.

REUTERS/Phil Noble

En 2011, il était également jugé impossible pour les deux équipes de jouer dans leurs vraies couleurs en finale. Les Bleus, qui avaient pourtant gagné le tirage au sort, avaient, grand seigneurs, décidé de laisser le pays organisateur porter son maillot habituel, avant de s'incliner sur la plus petite des marges (7-8).

REUTERS/Nigel Marple

Depuis, en 2013, la France avait affronté en bleu des All Blacks en noir chez eux mais ceux-ci étaient passés au blanc pour venir s'imposer à Saint-Denis.

Cette question pourra paraître anecdotique, mais le sport est affaire de plaisir esthétique jusque dans les questions vestimentaires. En football, on préférera toujours se souvenir d'une victoire du Brésil en jaune que du Brésil en bleu foncé, d'un succès de l'Espagne en rouge que de l'Espagne en bleu nuit. Quand il avait été dévoilé en début d'année, le second équipement rouge de l'Équipe de France de rugby était d'ailleurs loin de faire l'unanimité chez les supporters. D'autant que si la France avait été invaincue dans cette couleur à la fin des années 1950, ce n'est plus le cas depuis août et une défaite en Angleterre en match de préparation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte