Égalités

Une artiste a transformé des poupées Bratz en modèles féministes inspirants

Temps de lecture : 2 min

J.K. Rowling, Malala Yousafzai ou encore Jane Goodall... Voici des modèles de poupées que vos enfants pourraient avoir dans leur chambre.

Images tirées du blog de l'artiste Wendy Tsao
Images tirées du blog de l'artiste Wendy Tsao

La marque Bratz propose des modèles de poupées semblables aux Barbies, à une exception près: leurs traits de visage sont volontairement exagérés et maquillés, leur donnant souvent un air à la Kim Kardashian. Nez minuscule, cheveux longs et lisses, lèvres et yeux gigantesques et recouverts de maquillage. Même quand la marque essaye de diversifier ses poupées, les travers subsistent:

«Namaste! Yasmin a réssu à se recentrer grâce à une simple posture de l’arbre. Et vous, comment est-ce que vous bougez? #MercrediBien-être #Bratz»

Face à cela, de nombreuses personnes se sont indignées contre ces modèles hypersexualisés destinés aux enfants. Ainsi, en début d’année, une mère de famille australienne a décidé d’enlever aux poupées leur maquillage pour leur donner l’allure et le physique de jeunes filles «normales».


Aujourd’hui, une artiste a décidé de pousser la transformation encore plus loin en proposant des poupées «role models», des modèles féministes inspirants. Sur le site Bored Panda, Wendy Tsao explique avoir voulu explorer «l’idée selon laquelle les jouets peuvent avoir un impact sur l’identité de quelqu’un» et qu’ils peuvent «devenir une source de confort, de fierté et avoir du sens pour les enfants (et pour les adultes)». Elle-même mère de famille, elle estime que ses enfants devraient avoir accès à des héroïnes réelles, et plus seulement aux princesses Disney.

Vision différente de la femme

Elle a donc détourné les fameuses poupées Bratz pour les transformer en héroïnes bien réelles. Ainsi, on retrouve l’artiste peintre mexicaine Frida Kahlo, la militante pakistanaise Malala Yousafzai, qui a remporté le prix Nobel de la paix l’année dernière, et même J.K. Rowling, qui prend souvent la parole sur son compte Twitter pour défendre la cause des femmes et la différence. Toutes les créations de l’artiste sont disponibles sur son blog.

Avec l’aimable autorisation de Wendy Tsao

Avec ces créations, Wendy Tsao espère donner des idées aux grands marques comme Bratz et surtout permettre aux enfants d’avoir des discussions autour de modèles qui défendent une vision différente de la femme:

«Il y a des personnes dans la vraie vie qui sont aussi des héros, avec des histoires inspirantes sur le courage, l’intelligence, la force et l’unicité, écrit l’artiste. Se pourrait-il que les enfants connaissent ces personnes et s’en inspirent grâce aux jouets?»

Slate.fr

Newsletters

Mais pourquoi les femmes ont-elles les cheveux plus courts avec l’âge?

Mais pourquoi les femmes ont-elles les cheveux plus courts avec l’âge?

Si les coupes de nombreuses femmes raccourcissent au fil de la vie, ce n’est pas forcément signe d’une libération des injonctions capillaires.

Le gouvernement hongrois veut interdire les études de genre à la fac

Le gouvernement hongrois veut interdire les études de genre à la fac

Ce domaine de recherches va à l'encontre de l'idéologie chrétienne traditionnelle défendue par le gouvernement de Viktor Orban.

Marie-Andrée Lagroua Weill-Hallé, l’anti-avortement pro-contraception

Marie-Andrée Lagroua Weill-Hallé, l’anti-avortement pro-contraception

«Ce qu’elle apporte, c’est une protestation très vive contre les situations catastrophiques que vivaient les femmes à ce moment-là.»

Newsletters