Tech & internet

La campagne numérique d'Hillary Clinton boostée par l'ex-PDG de Google

Temps de lecture : 2 min

Eric Schmidt, le président exécutif de conseil d'administration d'Alphabet, a monté une start-up, The Groundwork, pour aider l'ex-secrétaire d'État à remporter l'élection.

Eric Schmidt et David Drummond de Google, lors d'une réunion sur le droit à l'oubli à Madrid, le 9 Septembre 2014 | REUTERS/Andrea Comas (SPAIN)
Eric Schmidt et David Drummond de Google, lors d'une réunion sur le droit à l'oubli à Madrid, le 9 Septembre 2014 | REUTERS/Andrea Comas (SPAIN)

Le prochain ou la prochaine président(e) des États-Unis ne sera élu(e) qu'en novembre 2016, mais la campagne présidentielle est déjà bien lancée.

Du côté des démocrates, Hillary Clinton est pour l'instant la mieux placée, et l'ancienne secrétaire d'État a, avec elle, un soutien de poids: Eric Schmidt, le président exécutif de conseil d'administration d'Alphabet. Dans un article relayé par bento et Politico, Quartz raconte ainsi comment une nouvelle start-up –The Groundwork– «fait partie des efforts de Schmidt pour s'assurer que Clinton a le talent d'ingénierie nécessaire pour remporter l'élection».

«Nos sources nous ont expliqué que The Groundwork a été chargé de construire l'infrastructure technologique nécessaire pour ingérer d'énormes quantités d'informations sur les électeurs, et développer des outils qui aideront la campagne à les cibler pour lever des fonds, faire de la publicité, avoir une portée plus large et toucher les gens qui ne comptaient pas aller voter

Pour l'instant, la campagne Clinton a déjà dépensé 177.000 dollars pour s'offrir ses services, raconte Quartz. L'article qui évoque également comment une technologie similaire a permis la réélection de Barack Obama, raconte la création de la start-up, son intégration dans la campagne Clinton. Les start-up seraient-elles en train de devenir les nouveaux Super PACs, ces comités d'action dit «indépendants» qui aident à faire élire un candidat?

Slate.fr

Newsletters

La Chine humilie ses citoyens endettés via les réseaux sociaux

La Chine humilie ses citoyens endettés via les réseaux sociaux

WeChat et Tiktok sont deux applications et réseaux sociaux très populaires dans le pays.

L'auteur d'un double meurtre trahi par les données GPS de sa montre

L'auteur d'un double meurtre trahi par les données GPS de sa montre

C’était une Garmin Forerunner.

Blâmer les ados pour le temps passé devant leurs écrans n’est pas la solution

Blâmer les ados pour le temps passé devant leurs écrans n’est pas la solution

On ne peut pas attendre des enfants qu'ils aient la capacité innée à résister à des manipulations cognitives aussi finement pensées.

Newsletters