Partager cet article

C’est confirmé, les insectes sont vraiment plus nourrissants que le bœuf ou le poulet

Sauterelle/a> / Vannick via Pixabay CC License by

Sauterelle/a> / Vannick via Pixabay CC License by

Une nouvelle étude menée par l’université d’Oxford montre que les petites bêtes sont plus nutritives que les viandes que l'on consomme habituellement.

Normalement, au moment où vous lirez ces lignes, vous ne serez plus à table. Et c’est une bonne chose, car l’étude menée par des chercheurs d’Oxford pourrait bien vous couper l’appétit pour le reste de la journée. 

Le site Medical Daily explique qu’une équipe de chercheurs a comparé les apports nutritifs des insectes et ceux des viandes que les plus carnivores d’entre nous ont l’habitude de manger. Dans le détail de l’étude, publiée sur le site Nature, les chercheurs expliquent qu’ils ont utilisé deux techniques différentes. La première, appelée Ofcom, s’appuie sur des échantillons de 100 grammes pour analyser le niveau d’énergie, de sodium, de gras saturé et de sucre pour leur attribuer une valeur allant de 1 à 100. Plus le score est proche de 100 et plus la matière analysée est nutritive. L’autre méthode utilisée, le Nutriment Value Score (NVS), utilise une technique semblable mais se concentre sur la teneur de protéine, d’énergie, de niveau de gras, de vitamines et de calcium. 

D’un côté, il y avait, entre autres, des criquets, des abeilles, des vers à soie, des chenilles. De l’autre, du poulet, du bœuf, ou encore du porc. Résultat, pour la première méthode les insectes atteignaient des niveaux semblables à ceux de la viande «classique», mais dans les résultats du NVS, les insectes arrivaient toujours en tête:

«La composition nutritionnelle a montré une grande diversité entre les espèces, notent les auteurs de l’étude. Selon le modèle Ofcom, aucun insecte n’était “meilleur pour la santé” que les produits à base de viande. Les criquets assignés au modèle NVS, les charançons rouges des palmiers et les ténébrions meuniers ont un score plus sain que le bœuf et le poulet. Aucun insecte n’était statistiquement moins sain que la viande.»

Valeurs NVS pour les différents insectes et viandes testés (Oxford university).

Certains insectes sont si nutritifs que «la viande serait nutritionnellement préférable à certains insectes dans une situation de suralimentation». Ce qui signifie aussi que les insectes pourraient aussi devenir une solution idéale, bien meilleure que la viande, en cas de sous-nutrition. 

De plus, la mise en place d’élevages d’insectes est bien plus facile et moins coûteuse que pour le bétail auquel nous sommes habitués. Quand il faut des années pour qu’une vache arrive à maturité, il suffit de quelques jours aux insectes pour atteindre leur forme finale et l'on peut les stocker dans des espaces bien plus petits. 

Reste à savoir quand le grand public sera prêt à consommer les petites bestioles. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte