Partager cet article

Vous devez regarder «Rick and Morty», la série d'animation qui voulait juste troller «Retour vers le Futur»

Extrait de la série «Rick and Morty» (Adult Swim).

Extrait de la série «Rick and Morty» (Adult Swim).

La série d’Adult Swim, que France 4 commence à diffuser, reprend les codes de la saga légendaire pour vite s’en détourner et proposer un univers d’une rare complexité.

Nous vous en avions parlé en 2013 au moment de sa sortie aux États-Unis, mais le début de sa diffusion en France, ce vendredi 9 octobre à 22h50 sur France 4, nous incite à insister: vous devez regarder Rick and Morty, probablement le meilleur dessin animé pour adultes du moment.


Tout part de Morty, enfant pré-pubère un peu bête que son grand-père, inventeur génial mais sociopathe alcoolique, va emmener dans ses aventures aux quatre coins de la galaxie, le plus souvent pour réparer ses expériences catastrophiques. Cela ne vous rappelle rien? Non?


 

Le grand-père scientifique fou et le jeune homme

Oui, Rick and Morty est bien une réinterprétation moderne du duo Doc Brown/Marty McFly de Retour vers le futur, la saga qui a bercé l’enfance de nombreux adolescents dans les années 1980. On retrouve le grand-père un peu fou qui a besoin de l'appui moral et physique d'un jeune homme (ici son petit-fils) pour justifier toute sa folie scientifique. Les parallèles sont si nombreux qu’un mashup vidéo a même été posté sur YouTube.


Pas question pour autant de suivre le chemin de Robert Zemeckis et de sa trilogie familiale. Ici, le grand-père Rick rote, boit, jure, et les contenus sexuels ne sont pas épargnés au téléspectateur. Un choix logique quand on sait que c’est Adult Swim, chaîne câblée bordélique et géniale, qui produit et diffuse la série. Et si l’on regarde un peu les origines de cette œuvre à part, on s’aperçoit qu’elle va bien au-delà du simple clin d’œil à Retour vers le futur. Elle met en avant tout le potentiel «trollesque» de son créateur.

«Je voulais juste troller un gros studio»

À l’origine, il y a Justin Roiland, acteur, auteur bénéficiant d'une petit notoriété dans le monde de l’animation aux États-Unis. En 2006, il créé un court métrage appelé The Real Animated Adventures of Doc and Mharti. Sommairement animé, on y voit les deux brouillons de Rick et Morty, pas encore reliés par les liens du sang, évoluer dans un remake extrêmement cru du film originel. Les cinq minutes que dure cette vidéo sont extrêmement explicites et montrent plusieurs scènes de sexe entre Mharti et Doc. Pour être honnête, voir deux des héros les plus importants de la culture populaire actuelle devenir aussi intimes est extrêmement perturbant. Ce n'est pas un hasard si elle n'est visible que sur Vimeo.

Ma première intention était de l’appeler Retour vers le futur: le nouveau dessin animé officiel des studios Universal avec le nouveau Doc Brown et Marty McFly

Sous cette vidéo, postée en ligne en 2012, on peut y lire aussi une petite note laissée par Justin Roiland, qui explique qu’il voulait juste se moquer des «ordonnances de cessation et d'abstention», qui impose aux citoyens américains d’arrêter immédiatement de faire quelque chose, le plus souvent illégal. Ce jour-là, il espérait que les studios et les ayant droits de Retour vers le futur allaient le poursuivre en justice pour ce détournement osé:

«À l’époque (octobre 2006), je n’avais rien à perdre et ma première intention était de l’appeler Retour vers le futur: le nouveau dessin animé officiel des studios Universal avec le nouveau Doc Brown et Marty McFly et puis juste m’asseoir et attendre que la lettre des avocats arrive. C’est pour cela que c’est aussi vulgaire. Je voulais juste “troller un gros studio.»

Développer les personnages… et l'impertinence

Mais après réflexion, il s’est rendu compte que ces deux personnages mal dessinés étaient bien plus qu’une mauvaise parodie de Retour vers le futur. Présentée au festival de court métrage Channel 101, la vidéo outrancière (ainsi que d’autres petits épisodes) vont être remarqués par Dan Harmon, à qui l’on doit la géniale série Community. Et quand ce dernier va recevoir une offre d’Adult Swim pour créer une série, il va contacter Justin Roiland pour lui proposer de développer ses personnages, qui n’étaient au départ qu’une blague bien sale, et de garder l’impertinence des deux héros tout en s’éloignant progressivement de Retour vers le futur.


Aujourd’hui, après deux saisons à peine, Rick and Morty est devenu l’une des séries les plus en vogue du moment. Elle brille par son inventivité débordante et sa réflexion permanente autour des questions essentielles dans la vie, du besoin de l’accomplissement personnel à la recherche de sa place au sein du cocon familial, en passant par l’acceptation de sa propre mort... Rien n’est épargné au téléspectateur, et c’est précisément sur ce point que Rick and Morty se détache des Retour vers le futur, qui se concentraient essentiellement sur la question du hasard et du destin, enrobés dans de bons sentiments très rassurants. Grâce à leur liberté de ton et au détournements de nos propres repères, Rick et Morty arrivent à toucher au plus près de notre sensibilité. Et c'est suffisament rare à la télévision pour être signalé. 

                         
                          -Quel est mon but?, demande le petit robot.
                          -Passer le beurre, répond Rick.
                          -Oh mon dieu.
                         -Oui, bienvenu au club mec.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte