Monde

La photo d’un enfant mort-né exploitée dans une vidéo anti-avortement

Temps de lecture : 2 min

Lexi Oliver Fretz et son mari avaient posté une photo de leur bébé mort-né après dix-neuf semaines de grossesse sur leur blog. Celle-ci sert aujourd'hui la campagne des Républicains contre le planning familial.

 Abortion.MFL32.WDC.24January2005 |Elvert Barnes via Flickr License by

Lexi Oliver Fretz est une fervente chrétienne, opposée à l’avortement. Mais cela ne l’empêcha pas d’avoir un choc lorsqu’elle visionna une vidéo anti-avortement que lui avait envoyée un de ses amis. Car dans cette vidéo se trouvait une photo de son fils, Walter, mort-né, après dix-neuf semaines de grossesse seulement, comme le raconte le Washington Post.

C’est un ami qui a écrit à Lexi Oliver Fretz pour la prévenir. «Nous étions sous le choc», raconte-telle au quotidien. Photographe elle-même, elle avait demandé à son mari de prendre cette photo et l’avait postée sur son blog, afin que ses amis sachent pourquoi elle n’était plus enceinte.

Une vidéo utilisée par les Républicains

Le cliché du couple s’est retrouvé à la neuvième minute de cette video postée en août par le Center for Medical Progress, une association anti-avortement. Devenue virale, elle a ensuite largement été utilisée par les Républicains au congrès qui essaient de couper les vivres au planning familial américain, l’institution qui permet notamment aux femmes d’avorter.

Quant à Lexi Oliver Fretz, elle a choisi de ne pas porter plainte contre l’association en question. Elle affirme, selon le Washington Post, faire confiance aux «intentions divines».

«La mort de Walter doit servir à quelque chose. Et si c’est à protéger les enfants à naître, alors pourquoi pas.»

Slate.fr

Newsletters

Les Américains ne connaissent rien au rosé, mais en ont fait un mode de vie

Les Américains ne connaissent rien au rosé, mais en ont fait un mode de vie

Avant d'être un vin, le rosé est un «lifestyle» photogénique et décadent.

Le gouvernement britannique accusé d'être inactif face aux mariages forcés à l’étranger

Le gouvernement britannique accusé d'être inactif face aux mariages forcés à l’étranger

«Il ne fait aucun doute que des milliers de jeunes femmes ne retourneront pas à l’école en septembre»

Les détenus américains se mettent en grève

Les détenus américains se mettent en grève

Pour trois semaines et dans dix-sept États.

Newsletters