Monde

[VIDÉO] En Russie, une présentatrice annonce une météo favorable aux frappes aériennes en Syrie

Temps de lecture : 2 min

À la télévision russe, météo et géopolitique font bon ménage.

Pour la chaîne russe Rossiya 24, la météo ne se fait pas sans sa touche de géopolitique. Alors que la Russie multiplie ses frappes en Syrie commencées le 30 septembre dernier, une présentatrice météo de la chaîne d'État a annoncé de parfaites conditions météorologiques pour bombarder la Syrie.

«Les forces aérospatiales russes continuent leur opération en Syrie. Selon des experts, le timing a été très bien choisi en matière de météo», a-t-elle signalé le 4 octobre devant la photo d’un avion Soukhoï à l’occasion d’une «météo de vol».

«Un mois d'octobre favorable»

Rapportés par The Guardian, ses propos précèdent des images aériennes —rendues publiques par le ministère de la Défense sur lesquelles on peut voir des cibles bombardées par l’avion de chasse russe.

«Le mois d’octobre est un mois favorable aux vols», et ce, malgré une moyenne de treize journées nuageuses «qui ne devraient pas présenter un obstacle sérieux pour l’opération», a-t-elle poursuivi.

Selon le gouvernement russe, leurs avions ont effectué plus d’une centaine de raids en Syrie depuis le début de l’offensive commandée par Vladimir Poutine. «Sans surprise, la couverture médiatique de l’événement par les chaînes d’État russes a été positive tout du long», remarque The Guardian.

Slate.fr

Newsletters

Au Liban, des manifestations inédites s'emparent du pays

Au Liban, des manifestations inédites s'emparent du pays

L'annonce d'une taxe WhatsApp a poussé des centaines de milliers de personnes dans la rue. Son annulation n'a rien entamé au mouvement, qui réclame la chute du régime.

Face au changement climatique, des assureurs de plus en plus frileux

Face au changement climatique, des assureurs de plus en plus frileux

L'augmentation et l'intensification des chocs climatiques extrêmes entraînent déjà le retrait des assureurs dans certaines zones.

Pourquoi les États-Unis ne doivent pas entrer en guerre contre l'Iran

Pourquoi les États-Unis ne doivent pas entrer en guerre contre l'Iran

Tweets menaçants, discours belliqueux, attaques de drones et de tankers notamment dans le Golfe Persique. À quoi bon, puisque ces deux puissances ne souhaitent pas déclencher de conflit?

Newsletters