Santé / Monde

[VIDÉO] Ceci n'est pas un volcan qui fume sur une île grecque, mais une décharge sauvage

Temps de lecture : 2 min

Chaque année, 10.000 tonnes de déchets sont abandonnées dans la décharge sauvage de Kalymnos. Vice News est parti à la rencontre des habitants de l'île.

De loin, l’épaisse fumée qui stagne à hauteur des montagnes de Kalymnos pourrait être facilement confondue avec l’activité d’un volcan de l’île grecque. En réalité, ce sont les déchets de la décharge qui brûlent à ciel ouvert, dans l’illégalité la plus totale.

Les deux amendes de 10 et 11,5 millions d’euros réclamées par la Commission européenne en 2005 et 2014 n’ont rien changé à la situation du pays: sur les 114 décharges grecques, 79 sont encore illégales –la moitié d'entre elles sont situées sur les îles grecques.

Cloîtrés chez eux

Chaque année, 10.000 tonnes de déchets sont abandonnées dans la décharge de Kalymnos et mettent la santé des habitants en danger: une fois brûlés, les déchets rejettent des dioxines, des substances chimiques cancérigènes.

Quand le vent tourne en direction de Lafasi, le village voisin, l'air irrespirable condamne les insulaires à se cloîtrer chez eux, portes et fenêtres soigneusement fermées, en attendant que le nuage de fumée passe.

Vice News est parti à la rencontre des habitants de l’île et de sa municipalité. Exaspérés par l’inaction du gouvernement et l’indifférence des médias, les habitants trouvent par leurs propres moyens des alternatives plus écologiques.

Newsletters

Poison d'avril

Poison d'avril

Italie: la deuxième ligne de front face au coronavirus est dans les supermarchés

Italie: la deuxième ligne de front face au coronavirus est dans les supermarchés

Au stress de se faire contaminer au contact de la clientèle s'ajoute celui d'être à la hauteur d'une mission essentielle à la résistance psychologique et physique des citoyen·nes.

Face au coronavirus, la Suède choisit l’auto-responsabilité

Face au coronavirus, la Suède choisit l’auto-responsabilité

Boîtes de nuit ouvertes, de nombreuses personnes dans les rues… La Suède a opté pour une voie bien différente de ses voisins européens.

Newsletters