Monde

[VIDÉO] Hillary Clinton s'amuse de son image au «Saturday Night Live»

Temps de lecture : 2 min

La candidate démocrate a fait une apparition dans le premier épisode de la nouvelle saison de l'émission américaine.

La bataille pour l'investiture démocrate en vue des élections présidentielles 2016 se joue aussi sur terrain de la pop culture. Après une interview avec la créatrice de la série Girls, Lena Dunham, la candidate donnée grande favorite, Hillary Clinton, s'est arrêtée du côté du «Saturday Night Live», ce samedi 3 octobre.

On peut l'y voir dans un sketch où elle joue le rôle de Val, une serveuse qui discute avec Hillary Clinton (Kate McKinnon, qui a pris le relais d'Amy Poehler). Un sketch parfois un peu gênant puisque Clinton ne semble jamais vraiment regarder McKinnon dans les yeux, mais a plutôt l'air de chercher le texte ou un prompteur.

Plusieurs sujets y sont abordés, éreitant gentiment l'ancienne secrétaire d'État américaine. Sur l'oléoduc Keystone, Kate McKinnon lui rappelle qu'il lui a fallu un moment avant d'annoncer qu'elle était contre. Même chose pour le mariage gay où la première comédienne ouvertement homosexuelle de l'émission lui indique qu'elle aurait pu le soutenir bien plus tôt. Comme l'explique NPR, Clinton a changé d'avis sur la question en 2013, au même moment que 50% des Américains annonçaient être en sa faveur.

Des sujets sensibles à la trappe

Mais au final, ces petites piques semblent plus jouer pour Clinton qu'en sa défaveur. L'ancienne secrétaire d'État a pu ainsi placer quelques-uns des axes forts de sa campagne, glisser un joli tacle à Donald Trump et comme le rappelle NPR, montrer qu'elle épouse son image de candidate. Dans le sketch, McKinnon indique qu'elle aimerait beaucoup que Val devienne présidente. «Moi aussi», lui répond la candidate démocrate.

NPR note, par ailleurs, qu'au cours de ces quatre minutes, quelques sujets plus sensibles –comme la polémique sur ses e-mails, la possible de candidature de Biden ou la programme économique de Sanders– n'ont pas été abordés.

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi le président turc Erdogan a annoncé des élections anticipées

Pourquoi le président turc Erdogan a annoncé des élections anticipées

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé mercredi la tenue d'élections présidentielle et législatives anticipées le 24 juin, soit seize mois plus tôt que prévu.

Tensions commerciales au bord de l'explosion entre la Chine et les États-Unis

Tensions commerciales au bord de l'explosion entre la Chine et les États-Unis

La guerre commerciale fait rage entre la Chine et les États-Unis. Mais si Donald Trump éructe régulièrement sur Twitter, les Chinois, sûrs de leurs atouts, semblent beaucoup plus apaisés.

Au Ghana, le gouvernement veut remplacer l'appel du muezzin par des messages WhatsApp

Au Ghana, le gouvernement veut remplacer l'appel du muezzin par des messages WhatsApp

L'idée est de lutter contre la pollution sonore, mais la communauté musulmane s'y oppose.

Newsletters