Partager cet article

Alek Skarlatos, héros du Thalys, a failli assister à la fusillade dans l’Oregon

Alek Skarlatos, à la gauche de François Hollande lorsqu'il l'a reçu à l'Élysée, lundi 24 août 2015. REUTERS/Philippe Wojazer.

Alek Skarlatos, à la gauche de François Hollande lorsqu'il l'a reçu à l'Élysée, lundi 24 août 2015. REUTERS/Philippe Wojazer.

Celui qui a participé à l’interpellation d’Ayoub El-Khazzani lors de l’attaque du Thalys fin août est étudiant à l’université d'Umpqua, où a eu lieu une fusillade.

Ce soldat américain est considéré comme un héros en France comme aux États-Unis. Alek Skarlatos a empêché, avec d’autres soldats, un scénario tragique lors d’un voyage en Thalys le 21 août dernier. Ce jour-là, ils ont maîtrisé Ayoub El-Khazzani, un homme armé dont les intentions sont restées floues.

Par la suite, il a été récompensé par François Hollande et Barack Obama en personne. Sa notoriété aux États-Unis a été telle qu’il a accepté de participer à la version américaine de l’émission «Danse avec les stars». Et c’est peut-être ce choix, que l’on pourrait trouver saugrenu, qui lui a évité de se retrouver au milieu d’une fusillade jeudi 1er octobre.

Chris Harper Mercer, un homme âgé de 26 ans, identifié comme le tireur présumé, a ouvert le feu sur le campus de l’université d’Umpqua, dans l’Oregon, et a fait au moins dix morts et sept blessés. C’est précisément l’université où étudie Alek Skarlatos, et où il aurait été présent s’il n’avait pas assisté à une répétition pour «Danse avec les stars».

Mauvais endroit

Lors d’une interview accordée à Ellen DeGeneres, il a expliqué qu’il aurait été sur place s’il n’y avait pas eu cet événement à son agenda:

«C’est une petite université, dans une petite ville. Tout le monde connaît tout le monde. […] J’aurais été là-bas aujourd’hui si je n’avais pas accepté de faire l’émission. J’avais déjà choisi mes cours. J’ai fait mes études à l’université d’Umpqua avant mon année de service en Afghanistan au printemps 2014.»

J’aurais aimé être là-bas pour aider

Alek Skarlatos au site Us

Au site Us, il a ajouté:

«Alors que j’ai été au bon endroit au bon moment en août dernier à bord du train, j’aurais aimé pouvoir dire ça pour aujourd’hui. J’aurais aimé être là-bas pour aider.»

Dans la soirée, il a posté un message sur Twitter pour annoncer qu’il rentrait immédiatement chez lui pour retrouver ses proches.

 

«Je rentre à la maison à Roseburg ce soir. Envoyez vos pensées et vos prières aux familles.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte