Économie

Après le scandale Volkswagen, Samsung soupçonné d'un trucage sur ses téléviseurs

Temps de lecture : 2 min

Une enquête révèle des différences de consommation d'énergie entre les conditions de test et les conditions d'utilisation réelle d'appareils de la marque.

Une installation de téléviseurs Samsung lors d'un salon à Las Vegas, en janvier 2012. REUTERS/Rick Wilking
Une installation de téléviseurs Samsung lors d'un salon à Las Vegas, en janvier 2012. REUTERS/Rick Wilking

Quelques jours après le scandale du logiciel de trucage installé sur des véhicules Volkswagen, le Guardian révèle des soupçons de tricherie de la marque Samsung sur ses téléviseurs. Dans une enquête, ComplianTV –un laboratoire indépendant lié à l'Union européenne– a remarqué des différences de consommation d'énergie entre les conditions de test officiel et les conditions d'utilisation réelle sur des téléviseurs fabriqués par la marque.

L'enquête vise l'option «Motion Lighting», une fonctionnalité intégrée aux appareils qui permettrait de réduire la luminosité de l'écran et sa consommation d'énergie. Lors de tests officiels, les effets bénéfiques de cette option ont bien été confirmés. Le problème, c'est qu'ils n'ont pas été constatés lorsque le téléviseur fonctionne normalement en dehors des périodes de test. La Commission européenne, contactée par le Guardian, a annoncé l'ouverture d'une enquête et un durcissement de la réglementation de manière à interdire de tels trucages.

De son côté, la société Samsung refuse d'être comparée à Volkswagen et nie ces accusations de tricherie. Elle se défend en affirmant que l'option «Motion Lighting» est réelle et efficace, particulièrement lors de la diffusion de programmes sportifs, de films d'action ou de bulletins météo. The Guardian rappelle qu'en février dernier, le laboratoire ComplianTV avait déjà remarqué la faculté de certains téléviseurs à repérer des situations de test. L'option permettait ainsi aux appareils d'adapter leur consommation d'énergie en fonction des circonstances.

Slate.fr

Newsletters

Commerce international: la Chine triche à un jeu déjà truqué

Commerce international: la Chine triche à un jeu déjà truqué

La guerre commerciale actuelle est le symptôme d'un système économique mondial malade.

45 villes chinoises dominent le top 50 des villes les plus prospères

45 villes chinoises dominent le top 50 des villes les plus prospères

Elles affichent des taux de croissance hors du commun.

Pouvait-on faire un burn-out au Moyen Âge?

Pouvait-on faire un burn-out au Moyen Âge?

Le syndrome d'épuisement professionnel, difficile à définir tant il recouvre des réalités différentes, pose la question de la place du travail dans nos sociétés. Une interrogation qui ne date pas d'hier.

Newsletters